Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Trump dresse les médias

24 novembre 2016

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Trump dresse les médias

Trump dresse les médias

L’OJIM a disséqué le 11 novembre dernier la stratégie médiatique de Donald Trump (Trump et les médias, le futur Berlusconi américain ?), pouvant lui servir de contre-feu à un potentiel Maidan à la sauce américaine (Victoire de Trump, Soros et ses alliés se rebiffent).

Dernière illus­tra­tion : Trump a « con­vo­qué » dans l’après-midi du 21 novem­bre les prin­ci­paux patrons de la presse télévisée, accom­pa­g­nés de leurs jour­nal­istes fétich­es, à la « Mai­son Blanche du Nord-Est » : la Trump Tow­er. Accourant et croy­ant que cette réu­nion « off the record » porterait sur des ques­tions de « busi­ness » devant per­me­t­tre de struc­tur­er avec prof­it l’accès des jour­nal­istes au futur prési­dent, et alléchée par les futurs indices d’écoute, l’élite améri­caine des médias en deuil s’est retrou­vée dans une salle de réu­nion dev­enue tri­bunal révo­lu­tion­naire.

Les accusés

Au banc des accusés se trou­vaient :

  • Pour CNN : Jeff Zuck­er, le prési­dent (et peut-être futur prési­dent de Fox News), suivi des célèbres Wolf Blitzer et Erin Bur­nett ;
  • Pour Fox News : les dirigeants par intérim Bill Shine, Jack Aber­nethy, Jay Wal­lace, Suzanne Scott et Bri­an Jones ;
  • Pour NBC : la prési­dente Deb­o­rah Tur­ness ain­si que les stars Lester Holt et Chuck Todd, accom­pa­g­nés du prési­dent de MSNBC, Phil Grif­fin ;
  • Pour ABC : James Gold­stone, George Stephanopou­los, Davis Muir, et Martha Rad­datz ;
  • Pour CBS : Norah O’Donnell, John Dick­er­son, Char­lie Rose, Christ­pher Isham, et Gayle King.

Kellyanne Con­way, la prési­dente de cam­pagne de Trump avait organ­isé cette réu­nion juste au moment où les sondages de pop­u­lar­ité de Trump sont au som­met, en décon­nex­ion totale avec les attaques quo­ti­di­ennes de la grande presse… cepen­dant que la bourse grimpe depuis l’élection.

À voir le vis­age crispé de Wolf Blitzer sur les écrans du soir, ou celui de Chris Cuo­mo sur ceux du petit matin le jour suiv­ant, et à enten­dre la litanie de leurs attaques anti-Trump, on pou­vait se douter que c’était allé mal pour le matricule des médias et de CNN en par­ti­c­uli­er au moment où son action­naire Time Warn­er est en cours de rachat par AT&T, après le mal­venu scan­dale des débats truqués.

Il y a eu naturelle­ment des fuites qui ont décrit un Trump « en rage ». Le site The Hill men­tion­nait lun­di soir que le New York Post (donc Mur­doch) avait reçu l’information de deux sources. L’une d’elle, peu habituée de ce genre de sit­u­a­tion, déplo­rait que les invités se fussent retrou­vés devant un «f–king Fir­ing Squad », autrement dit un [p….n] de pelo­ton d’exécution. Le Post pré­ci­sait que Trump s’en est pris par­ti­c­ulière­ment à Jeff Zuck­er, reprochant à sa chaine de ne compter que des menteurs, con­clu­ant : « vous devriez avoir honte ! ».

Répé­tant à l’envi « nous sommes dans une salle emplie de médias men­songers, trompeurs, et mal­hon­nêtes». Ne men­tion­nant pas par son nom Katy Tur, la jour­nal­iste de NBC, il a toute­fois relevé ses « erreurs ». Pas­sant ensuite au cas de Martha Rad­datz, elle assise à la table, lui rap­pelant ses larmes à l’écran et en direct, lorsque la défaite de Clin­ton fut con­nue le soir de l’élection. Peu éton­nant donc qu’elle eut croisé le fer avec lui lors du 2e débat prési­den­tiel, plutôt que d’arbitrer la ses­sion.

Médias au régime sec

Les affaires étant les affaires, les dirigeants de presse ont ten­té de négoci­er leur « accès » à la nou­velle admin­is­tra­tion Trump. Gayle King et Chuck Todd (CBS et NBC) ont ain­si déblayé le ter­rain, mais sans garantie pour l’avenir, la réu­nion ter­minée.

Ajoutant à l’outrage, l’équipe de Trump a qual­i­fié d’excellente et de cor­diale la réu­nion, avant de dif­fuser une mise à jour sur le tra­vail de l’équipe de tran­si­tion (qui met en place les nom­i­na­tions des min­istres et hauts-fonc­tion­naires), un rap­pel du plan à cent jour, et la liste des déci­sions que Trump compte met­tre en vigueur dès le pre­mier jour… le tout sur Face­book ! Il sem­ble clair que Trump, plutôt que de se bat­tre « sur le ter­rain » de la presse, a choisi de leur impos­er des « sanc­tions économiques » comme à de sim­ples Ira­no-Russ­es : pas de con­férence de presse depuis le 27 juil­let, et aucune de prévue pour l’instant, a pré­cisé Kellyanne Con­way. Elle ajoute : « … au fait, cette réu­nion était con­fi­den­tielle. Ceux qui organ­isent des fuites devraient y regarder à deux fois… »

Crédit pho­to : Gage Skid­more via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).