Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
<span class="dquo">«</span> Life », le retour du géant américain ?

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

11 avril 2024

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | « Life », le retour du géant américain ?

« Life », le retour du géant américain ?

Temps de lecture : 2 minutes

Life fut un géant de la presse américaine avec ses couvertures choc inspirant assez largement Paris Match. Avant que les années 2000 ne voient son déclin, sa disparition (hors archives) et une possible reparution en 2024.

Life, une existence mouvementée

Créée en 1883, trans­for­mé en petit mag­a­zine d’humour dans les années 1920, le fon­da­teur de Time rachète le titre en 1936 en le trans­for­mant en mag­a­zine heb­do­madaire avec des pho­tos choc de grande qual­ité et des nou­velles. Heb­do­madaire à grand suc­cès jusqu’à 1972, puis men­su­el ou apéri­odique entre cette date et 2002, il rede­vient heb­do lors de la guerre du golfe (1990/1991). Absent de pub­li­ca­tion en 2002 et 2003, le jour­nal reparaît en 2004 comme sim­ple sup­plé­ment à des quo­ti­di­ens améri­cains puis disparaît.

Un retour via la mode

Nous avouons tout ignor­er de Kar­lie Kloss, man­nequin à suc­cès out­re Atlan­tique, dev­enue une femme d’affaires. Mais c’est bien elle, avec son mari Joshua Kush­n­er (frère de Jared Kush­n­er, gen­dre de Don­ald Trump), qui va relancer le titre comme « pub­li­ca­tion régulière », à la fois papi­er et numérique, sans en annon­cer la péri­od­ic­ité ni la date de reparu­tion. L’éditeur pro­prié­taire des droits con­servera ceux-ci pour les très rich­es archives ce qui pour­rait met­tre sérieuse­ment en péril l’économie du titre ressus­cité par cou­ple Kloss/Kushner comme le mon­tre l’exemple demi réus­si de la relance de Newsweek.

L’exemple Newsweek

C’est à la fin de 2012 que le mag­a­zine, con­fron­té à des dif­fi­cultés finan­cières, avait bas­culé sur une édi­tion exclu­sive­ment numérique. Passé de plus de 3 mil­lions à 1,5 mil­lions de lecteurs de 1990 à 2010, l’hebdomadaire avait fusion­né fin 2010 avec le site d’information The Dai­ly Beast avant de pass­er au numérique sous le nom de Newsweek Glob­al puis d’être reven­du à la firme de média infor­ma­tique IBT Media.

Cette nou­velle ver­sion papi­er du news mag­a­zine était réservée aux seuls abon­nés. Le rédac­teur en chef de l’époque souhaitait suiv­re l’exemple de The Econ­o­mist, vivant surtout des abon­nements.  Le titre a ensuite changé plusieurs fois de pro­prié­taire et si la for­mule papi­er sub­siste encore – très loin des années fastes — c’est le numérique qui assure l’essentiel de la recette. Peut-être une leçon pour Kar­lie et Joshua.