Accueil | Actualités | Médias | 3 journalistes d’Al-Jazeera expulsés d’Égypte
Pub­lié le 4 septembre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

3 journalistes d’Al-Jazeera expulsés d’Égypte

Trois journalistes indépendants (et étrangers) travaillant pour la chaîne Al Jazeera en anglais ont été expulsé d’Égypte dimanche dernier, a annoncé l’agence officielle égyptienne, Mena.

Ces derniers, le Néo-Zélandais Wayne Haye, le Sud-Africain Adil Bradlow et l'Irlandais Russ Finn, avaient été arrêtés mardi 27 août par la police qui leur reproche de ne pas avoir d’accréditation. Ils couvraient la répression sanglante des manifestations pro-Morsi.

Al-Jazeera a dénoncé une « campagne » menée contre elle, alors qu’en Égypte, il lui est reproché de couvrir les événements de façon partiale. La chaîne rappelle également que ses locaux ont été fouillés après le renversement de Mohamed Morsi par l’armée, le 3 juillet dernier. Désormais, le gouvernement parle même de fermer la chaîne qatarie.

Les trois journalistes ont quant à eux décollé de l'aéroport international du Caire en direction de Londres.

Voir aussi : La ligne d’Al-Jazeera provoque des démissions en Égypte

Crédit photo : Paul Keller via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.