Accueil | Actualités | Médias | 3 journalistes d’Al-Jazeera expulsés d’Égypte
Pub­lié le 4 septembre 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

3 journalistes d’Al-Jazeera expulsés d’Égypte

Trois journalistes indépendants (et étrangers) travaillant pour la chaîne Al Jazeera en anglais ont été expulsé d’Égypte dimanche dernier, a annoncé l’agence officielle égyptienne, Mena.

Ces derniers, le Néo-Zélandais Wayne Haye, le Sud-Africain Adil Bradlow et l'Irlandais Russ Finn, avaient été arrêtés mardi 27 août par la police qui leur reproche de ne pas avoir d’accréditation. Ils couvraient la répression sanglante des manifestations pro-Morsi.

Al-Jazeera a dénoncé une « campagne » menée contre elle, alors qu’en Égypte, il lui est reproché de couvrir les événements de façon partiale. La chaîne rappelle également que ses locaux ont été fouillés après le renversement de Mohamed Morsi par l’armée, le 3 juillet dernier. Désormais, le gouvernement parle même de fermer la chaîne qatarie.

Les trois journalistes ont quant à eux décollé de l'aéroport international du Caire en direction de Londres.

Voir aussi : La ligne d’Al-Jazeera provoque des démissions en Égypte

Crédit photo : Paul Keller via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This