Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Al Jazeera lance AJ+ en France

20 juin 2018

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | Veille médias | Al Jazeera lance AJ+ en France

Al Jazeera lance AJ+ en France

Accueil | Veille médias | Al Jazeera lance AJ+ en France

Al Jazeera lance AJ+ en France

20 juin 2018

Les médias diffusés principalement via les réseaux sociaux comme Brut, Konbini et autres Vice se multiplient. Mais certains sont accessibles uniquement via les réseaux sociaux comme AJ+ lancé depuis quelques mois en France. AJ+, comme Al Jazeera, la chaine du Qatar. Le Qatar en conflit ouvert avec ses voisins emmenés par l’Arabie saoudite a compris l’importance du soft power via le sport (le PSG et d’autres clubs) ou l’information (Al Jazeera, AJ+)

Un lien discret avec la maison mère

Pour l’internaute moyen, dif­fi­cile de savoir que AJ+ est la fil­iale de Al Jazeera. Les iden­tités graphiques et les logos sont dif­férents, il n’y a aucune indi­ca­tion d’un lien entre les deux entités, toutes deux fil­iales de AJMN, la hold­ing médias de la famille royale qatarie. Le média se présente sim­ple­ment comme « en ligne pour les généra­tions con­nec­tées et ouvertes sur le monde qui traite de façon inclu­sive les prob­lé­ma­tiques des sociétés contemporaines ».

Émirat conservateur et combats progressistes

Pour ceux qui ont voy­agé au Qatar comme l’auteur de ces lignes, le car­ac­tère « pro­gres­siste » de l’émirat est dif­fi­cile à décel­er. Les caus­es à la mode en Europe, des homo­sex­uels, trans, queers, neu­tres, bisex­uels et autres tri­sex­uels ne font pas par­tie de la cul­ture qatarie, d’un con­ser­vatisme musul­man assumé. La lutte con­tre le racisme est peu à l’ordre du jour dans un pays où une très grande par­tie de la force de tra­vail et la total­ité de la domes­tic­ité vien­nent de l’étranger. Et le fémin­isme ne sem­ble pas avoir effleuré les qataries.

Le vis­age d’AJ+ est tout autre : écri­t­ures inclu­sives, minorité sex­uelles, fémin­isme de com­bat, lutte con­tre le racisme, droits humains, dis­crim­i­na­tions fondées sur l’accent, le média aurait toute sa place comme spon­sor de la Gay pride (pour ceux qui se poseraient la ques­tion : non, il n’y a pas de Gay pride au Qatar). A titre anec­do­tique – coupe du monde de balle au pied oblige – AJ+ s’indigne qu’Antoine Griez­man (un des blancs de l’équipe de France, une rareté) ait été choisi pour illus­tr­er une cam­pagne con­tre le racisme et non pas un joueur noir.

Le pire du P.I.R. et l’ami Tariq

Con­nais­sez vous le PIR ? Il s’agit du Par­ti des Indigènes de la République, fondé par Houria Boutelj­da, une fig­ure à la mode très présente sur les plateaux télévisés et cer­taines revues féminines. La belle Houria revendique une parole non blanche (imag­inez le tol­lé si un quidam récla­mait une « parole non noire »), dénonce l’oppression colo­niale, l’islamophobie française (c’est bien con­nu il y a des cen­taines d’églises en Ara­bie Saou­dite et au Qatar et aucune mosquée en France). Houria et ses amis sont très présents sur AJ+. De même, AJ+ est très engagé dans la défense de Tariq Ramadan, présen­té comme une vic­time du racisme anti-musulman.

Voile musulman et conflit israélo-palestinien

Entre la célébra­tion du « hijab cos­play » où des femmes voilées se déguisent en super-héros et célébra­tions plus ou moins dis­crètes des bien­faits du voile pour les filles, la chaine pub­lie plusieurs vidéos quo­ti­di­ennes sur les vio­lences que subis­sent les Pales­tiniens (rap­pelons que le Qatar est un des fer­mes sou­tiens de Frères Musulmans).

Au total AJ+ se présente habile­ment comme le défenseur des intérêts du Qatar : sou­tien aux islamistes choyés par l’émirat (Frères musul­mans, le mou­ve­ment Hamas), défense des minorités à l’extérieur (indif­férence polie ou hos­til­ité à l’intérieur), cri­tique implicite ou explicite de l’Arabie Saou­dite et… absence d’informations sur le Qatar lui-même. Une ligne poli­tique nette et qui cache ses objec­tifs sous les ori­peaux d’un anti racisme de bazar.

Cet arti­cle doit l’essentiel de ses infor­ma­tions à un excel­lent papi­er de Hadrien Math­oux pub­lié dans la ver­sion en ligne de Mar­i­anne le 25 avril 2018.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés