Accueil | Actualités | Médias | Trois chaînes TNT pourraient perdre leur fréquence
Pub­lié le 13 juin 2014 | Éti­quettes : , , , , , ,

Trois chaînes TNT pourraient perdre leur fréquence

Suite à un recours déposé par le groupe Fiducial devant le Conseil d'État, trois chaînes de la TNT pourraient perdre leur autorisation d'émettre, rapportent Les Échos.

Il s'agit de RMC Découverte (groupe NextRadioTV), 6Ter (groupe M6) et HD1 (groupe TF1). Ces trois chaînes, seulement un peu plus d'un an après leur lancement, pourraient se voir retirer l'autorisation d'émettre qui leur avait été attribuée par le CSA.

À l'époque, le groupe Fiducial, entre autres propriétaire de Sud Radio, était également dans la course aux fréquences. Il proposait alors D.Facto, chaîne consacrée aux documentaires, projet qui n'avait pas été retenu. C'est RMC Découverte, autre chaîne documentaire, qui avait été choisie dans cette catégorie.

N'estimant lésé, le groupe avait alors attaqué la décision du CSA devant le Conseil d'État, en considérant que les sages avaient manqué à leur devoir de pluralisme en attribuant à nouveau des fréquences à des groupes (NextRadioTV, TF1 et M6) qui possèdent déjà une ou plusieurs chaînes.

Le Conseil d'État n'a, pour le moment, pas rendu sa décision mais a d'ores et déjà contacté les chaînes concernées par un éventuel retrait pour chiffrer les conséquences financières d'une telle décision. Cette hypothèse a créé un vent de panique chez TF1, M6 et NextRadioTV, qui jouent là plusieurs centaines de millions d'euros.

Un casse-tête pour le CSA qui est également sous pression quant à l'attribution de fréquences TNT pour Paris Première et LCI, deux chaînes appartenant également aux groupes M6 et TF1 !

Lire notre dossier : Comment le CSA veut restreindre les libertés sur internet

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux