Accueil | Actualités | Médias | Trois chaînes TNT pourraient perdre leur fréquence
Pub­lié le 13 juin 2014 | Éti­quettes : , , , , , ,

Trois chaînes TNT pourraient perdre leur fréquence

Suite à un recours déposé par le groupe Fiducial devant le Conseil d'État, trois chaînes de la TNT pourraient perdre leur autorisation d'émettre, rapportent Les Échos.

Il s'agit de RMC Découverte (groupe NextRadioTV), 6Ter (groupe M6) et HD1 (groupe TF1). Ces trois chaînes, seulement un peu plus d'un an après leur lancement, pourraient se voir retirer l'autorisation d'émettre qui leur avait été attribuée par le CSA.

À l'époque, le groupe Fiducial, entre autres propriétaire de Sud Radio, était également dans la course aux fréquences. Il proposait alors D.Facto, chaîne consacrée aux documentaires, projet qui n'avait pas été retenu. C'est RMC Découverte, autre chaîne documentaire, qui avait été choisie dans cette catégorie.

N'estimant lésé, le groupe avait alors attaqué la décision du CSA devant le Conseil d'État, en considérant que les sages avaient manqué à leur devoir de pluralisme en attribuant à nouveau des fréquences à des groupes (NextRadioTV, TF1 et M6) qui possèdent déjà une ou plusieurs chaînes.

Le Conseil d'État n'a, pour le moment, pas rendu sa décision mais a d'ores et déjà contacté les chaînes concernées par un éventuel retrait pour chiffrer les conséquences financières d'une telle décision. Cette hypothèse a créé un vent de panique chez TF1, M6 et NextRadioTV, qui jouent là plusieurs centaines de millions d'euros.

Un casse-tête pour le CSA qui est également sous pression quant à l'attribution de fréquences TNT pour Paris Première et LCI, deux chaînes appartenant également aux groupes M6 et TF1 !

Lire notre dossier : Comment le CSA veut restreindre les libertés sur internet

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This