Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Trois chaînes TNT pourraient perdre leur fréquence

13 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Trois chaînes TNT pourraient perdre leur fréquence

Trois chaînes TNT pourraient perdre leur fréquence

Suite à un recours déposé par le groupe Fiducial devant le Conseil d’État, trois chaînes de la TNT pourraient perdre leur autorisation d’émettre, rapportent Les Échos.

Il s’ag­it de RMC Décou­verte (groupe Nex­tRa­dioTV), 6Ter (groupe M6) et HD1 (groupe TF1). Ces trois chaînes, seule­ment un peu plus d’un an après leur lance­ment, pour­raient se voir retir­er l’au­tori­sa­tion d’émet­tre qui leur avait été attribuée par le CSA.

À l’époque, le groupe Fidu­cial, entre autres pro­prié­taire de Sud Radio, était égale­ment dans la course aux fréquences. Il pro­po­sait alors D.Facto, chaîne con­sacrée aux doc­u­men­taires, pro­jet qui n’avait pas été retenu. C’est RMC Décou­verte, autre chaîne doc­u­men­taire, qui avait été choisie dans cette caté­gorie.

N’es­ti­mant lésé, le groupe avait alors attaqué la déci­sion du CSA devant le Con­seil d’É­tat, en con­sid­érant que les sages avaient man­qué à leur devoir de plu­ral­isme en attribuant à nou­veau des fréquences à des groupes (Nex­tRa­dioTV, TF1 et M6) qui pos­sè­dent déjà une ou plusieurs chaînes.

Le Con­seil d’É­tat n’a, pour le moment, pas ren­du sa déci­sion mais a d’ores et déjà con­tac­té les chaînes con­cernées par un éventuel retrait pour chiffr­er les con­séquences finan­cières d’une telle déci­sion. Cette hypothèse a créé un vent de panique chez TF1, M6 et Nex­tRa­dioTV, qui jouent là plusieurs cen­taines de mil­lions d’eu­ros.

Un casse-tête pour le CSA qui est égale­ment sous pres­sion quant à l’at­tri­bu­tion de fréquences TNT pour Paris Pre­mière et LCI, deux chaînes appar­tenant égale­ment aux groupes M6 et TF1 !

Lire notre dossier : Comment le CSA veut restreindre les libertés sur internet

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

Shares