Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Tribune libre : Bill Gates, les médias et le covid

25 août 2020

Temps de lecture : 5 minutes
Accueil | Veille médias | Tribune libre : Bill Gates, les médias et le covid

Tribune libre : Bill Gates, les médias et le covid

Bill Gates et sa richissime fondation suscitent beaucoup de fantasmes. Fondés ou non fondés ? Il ne nous appartient pas de nous prononcer. Nous avons reçu d’un lecteur une tribune libre qui apporte un certain nombre d’éléments de réponses, à nos lecteurs de les faire leurs, de les discuter ou de les critiquer.

Bill Gates et esprit critique

Mar­di 18 août 2020, tan­dis que cou­ve dans les médias la crainte d’une reprise de l’épidémie de covid-19, on se demande si l’esprit cri­tique n’a pas été la pre­mière vic­time du coro­n­avirus. Quid de la ges­tion de crise du gou­verne­ment, des con­flits d’intérêts entre grands lab­o­ra­toires et États ? etc. Sur BFMTV, un direct à la gare Mont­par­nasse sur les départs et retours de vacances. Après la log­or­rhée de Jérôme Salomon, nos médias ne jugent pas essen­tiel de nous éclair­er sur les enjeux mon­di­aux sus­cités par le covid-19 ? En voilà un.

Qu’en est-il des agissements de la Fondation Bill Gates ?

La Fon­da­tion du mil­liar­daire phil­an­thrope depuis vingt ans tra­vaille et « alerte » sur des enjeux de recherche médi­cale et de vac­ci­na­tion sur un plan mon­di­al. Elle s’est notam­ment illus­trée par ses mul­ti­ples dona­tions en faveur de caus­es human­i­taires. Son réseau d’influence dépend de sa tré­sorerie extra­or­di­naire (équiv­a­lente au PIB du Venezuela en 2019 par exem­ple), lui per­me­t­tant de pren­dre des parts à coup de dizaines de mil­lions de dol­lars dans des organ­ismes de la sphère médi­cale ou médi­a­tique. Entre autres : La BBC Media Action, ancien BBC World Ser­vice Trust, se définis­sant comme « organ­isme de bien­fai­sance inter­na­tion­al » a reçu en tout plus de 53M$, des uni­ver­sités comme Oxford ont béné­fi­cié de 243M$, ou le NIH (ser­vice médi­cal nation­al bri­tan­nique) pour 18M$.

Au moment du con­fine­ment occi­den­tal, la Fon­da­tion Bill Gates donne des mil­lions de dol­lars à l’OMS dont elle est déjà le sec­ond dona­teur après les États-Unis (4,3Md$ au total). « Bill Gates main­tenant est pro­prié­taire d’une bonne par­tie de l’OMS », affir­mait le pro­fesseur Chris­t­ian Per­ronne par exem­ple à Sud Radio. Si le but de vac­cin­er les gens du monde entier peut sem­bler louable, il y a lieu de s’inquiéter quand l’idéologie prend le pas sur le domaine sci­en­tifique. Ses réseaux et posi­tion­nements sus­ci­tent de nom­breuses cri­tiques, qu’elles soient fondées ou fan­tas­mées. L’émergence des GAFAM, on le sait, va de pair avec la mul­ti­pli­ca­tion de ces PDG archi-mil­liar­daires excen­triques et/ou ayant une vision téléologique du monde, dog­ma­tique. On par­le d’un com­plexe de dieu qui se développe chez cer­taines per­son­nes.

Dès le 18 octo­bre 2019, en col­lab­o­ra­tion avec des lab­o­ra­toires et l’Université d’Oxford, la fon­da­tion expéri­mente une sim­u­la­tion de pandémie : « Event 201 », où l’une des con­clu­sions pré­con­i­sait un con­trôle de la dif­fu­sion des infor­ma­tions dans les médias général­istes.

Dès 2018, la fon­da­tion offre 1,9M€ au Monde. En 2019, 3M€ sont don­nés à Stern, mag­a­zine heb­do­madaire alle­mand, tiré à plus d’un mil­lion d’exemplaires. Entre autres.

Fait par­al­lèle, en octo­bre 2019, le CSIS (Cen­ter for Strate­gic and Inter­na­tion­al Stud­ies) du mil­liar­daire Thomas Pritzk­er simule une pandémie glob­ale. Samuel Bran­nen, respon­s­able du pro­jet, évoque la pos­si­bil­ité en con­clu­sion de « l’émergence d’un nou­veau virus sans vac­cin dès octo­bre 2020 ».

Le CSIS comme la fon­da­tion Gates ont des parts dans la société phar­ma­ceu­tique Gilead. Au 31 jan­vi­er 2020, l’action Gilead vaut 63.20 USD. En plein con­fine­ment, le 30 avril, elle cul­mine à 84,00 USD – hausse de 32,9% qui doit plaire aux action­naires. Gilead, à la même péri­ode, paie pour plusieurs mil­lions de dol­lars des arti­cles en de nom­breuses langues ain­si que des indi­vidus con­trôlant plusieurs dizaines de faux comptes sur les réseaux soci­aux con­tre les travaux du pro­fesseur Raoult.

Le Monde et Bill Gates

En France, Le Monde, dans son arti­cle du 28 mars 2020, à la pelle, voue aux gémonies le pro­fesseur mar­seil­lais Dans la foulée, le jour­nal du fameux Décodex, financé par Face­book, pub­lie plusieurs arti­cles sur « les com­plo­tistes anti-Gates ».

Le Monde défend Bill Gates : on l’accuse de tester ses vac­cins en Afrique et d’y con­trôler la natal­ité, c’est une « ampli­fi­ca­tion de théories com­plo­tistes »; le puçage élec­tron­ique des pop­u­la­tions ? « Un car­net de vac­ci­na­tion sous tutelle » réplique le jour­nal. Quelles expli­ca­tions aux 800M de dol­lars d’actions Mon­san­to achetées par la fon­da­tion ? Silence.

Vaccins et carnet de santé

Récem­ment, le gou­verne­ment français aurait ven­du les don­nées des car­nets de san­té des français à Microsoft choisi comme parte­naire tech­nologique. Il a de sur­croît pré­com­mandé les vac­cins que pro­duiront l’association de la fon­da­tion Gates avec les lab­o­ra­toires phar­ma­ceu­tiques inter­na­tionaux dont Gilead. Le con­trôle des don­nées de san­té des français appar­tient à la société ID2020 de Bill Gates qui œuvre au développe­ment de la carte d’identité élec­tron­ique à vac­cin, que le fonds de pen­sions Black­rock, con­tro­ver­sé en France pour son ingérence quant à la poli­tique des retraites, a inté­gré récem­ment dans son porte­feuille.

Peut-on croire que pour ce busi­ness­man, un « don » n’appelle pas une con­trepar­tie ? Le jour­nal­iste n’est-il pas de fac­to bridé dans sa quête d’information ? Quid des déc­la­ra­tions de l’ancien chef du MI‑6, Richard Dearlove, au Tele­graph le 3 juin 2020 : « Le virus a été inven­té en lab­o­ra­toire » ?

Qu’en est-il de la con­tre-enquête expédi­tive menée par les lab­o­ra­toires proches de Gates pour con­tre­bal­ancer les études de Raoult après la déc­la­ra­tion de Don­ald Trump dis­ant : « Je prends de la Chloro­quine ». A la place, le min­istre de la San­té Olivi­er Véran a préféré suiv­re les pré­con­i­sa­tions hâtives du doc­teur Fer­gu­son sur la néces­sité d’un con­fine­ment.

Autant d’événements et d’acteurs de notre époque qu’aucun media tra­di­tion­nel ne sem­ble déter­miné à met­tre à jour, l’impératif de trans­parence paraît être à deux vitesse. Cir­culez, il n’y a rien à voir.

Adden­dum de la rédac­tion. Nous ver­sons au dossier un extrait de la dernière livrai­son de notre con­frère suisse Antipresse, un para­graphe sur la coopéra­tion entre les ser­vices de la Con­fédéra­tion suisse et la Fon­da­tion Bill & Melin­da Gates telle qu’évoquée dans un doc­u­ment offi­ciel de novem­bre 2012 :

À l’occasion de cette con­férence, le secré­taire d’État Mau­ro Dell’Ambrogio ren­con­tr­era les représen­tants de la Bill and Melin­da Gates Foun­da­tion. La fon­da­tion fait par­tie des acteurs clés dans l’encouragement de la recherche sur les vac­cins; elle col­la­bore à cet effet avec des insti­tuts de recherche, dont l’Institut trop­i­cal et de san­té publique suisse (Swiss TPH) de Bâle et le Swiss Vac­cine Research Insti­tute (SVRI) de Lau­sanne. Un mémoire d’entente en cours entre le Départe­ment fédéral de l’intérieur et la fon­da­tion de Bill et Melin­da Gates sera actu­al­isé et signé par le con­seiller fédéral Alain Berset avant la fin 2012.

Voir, égale­ment de la même source, une enquête de la Colum­bia Jour­nal­ism Review, signée par Tim Schwab,:

« J’ai récem­ment exam­iné près de vingt mille sub­ven­tions car­i­ta­tives que la Fon­da­tion Gates avait accordées jusqu’à la fin juin et j’ai trou­vé plus de 250 mil­lions de dol­lars des­tinés au jour­nal­isme. Par­mi les béné­fi­ci­aires fig­u­raient des entre­pris­es d’information comme la BBC, NBC, Al Jazeera, ProP­ub­li­ca, Nation­al Jour­nal, The Guardian, Uni­vi­sion, Medi­um, le Finan­cial Times, The Atlantic, Texas Tri­bune, Gan­nett, Wash­ing­ton Month­ly, Le Monde et le Cen­ter for Inves­tiga­tive Report­ing; des organ­i­sa­tions car­i­ta­tives affil­iées à des organes d’information, comme BBC Media Action et le Need­i­est Cas­es Fund du New York Times; des entre­pris­es médi­a­tiques telles que Par­tic­i­pant, dont le doc­u­men­taire Wait­ing for «Super­man» sou­tient le pro­gramme de Gates sur les écoles à charte; des organ­i­sa­tions jour­nal­is­tiques telles que le Pulitzer Cen­ter on Cri­sis Report­ing, la Nation­al Press Foun­da­tion et le Cen­tre inter­na­tion­al des jour­nal­istes (etc.). Dans cer­tains cas, les béné­fi­ci­aires dis­ent avoir dis­tribué une par­tie des fonds sous forme de sub­ven­tions à d’autres organ­i­sa­tions jour­nal­is­tiques, ce qui rend dif­fi­cile de visu­alis­er l’ensemble du finance­ment de M. Gates dans le qua­trième pou­voir. »

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.