Accueil | Actualités | Médias | « Tellement vrai » : une émission vraiment… fausse
Pub­lié le 28 novembre 2013 | Éti­quettes : , , , ,

« Tellement vrai » : une émission vraiment… fausse

Si on pouvait déjà douter de la fiabilité des histoires filmées par certaines émissions voyeuristes, un témoignage vient accabler l’émission phare du moment en la matière : « Tellement vrai » sur NRJ12.

En effet, trois anciens de l’émission préparent un documentaire sur les coulisses de celle-ci, et elles ne sont pas reluisantes. Le Nouvel Obs, qui a pu visionner les premières minutes, explique que beaucoup de scénarios sont entièrement encadrés et écrits d’avance. Il faut du sensationnel, et du bon. Un ancien journaliste regrette ces méthodes dans lesquelles il a été entrainé : « La télévision a fait de moi un salaud. Je suis devenu un grand manipulateur, j'ai menti pour pouvoir filmer des gens, je les ai tournés en ridicule lors des montages. A tel point, qu'au lendemain de la diffusion, j'éteignais tous mes téléphones. »

Le site Arrêt sur Images avait déjà révélé la charte secrète de l’émission. On pouvait y lire notamment : « Même si un témoin est bon, s'il ne se passe rien, on s'ennuie. On va donc avoir des enjeux du type : trouver l'amour, combattre une maladie, espérer un bébé, se réconcilier avec un proche... » Et aujourd’hui, le témoignage des trois repentis ne risque pas de rehausser l’image de l’émission.

« "Tellement vrai", c'est de la scripted reality, sauf qu'on ne paie pas les acteurs », confie l’un d’eux. « La plupart des gens mènent des vies où ils ne se passent pas grand-chose. Donc on se retrouve à inventer des séparations dans les familles, des conflits dans les couples, à emmener des gens consulter des coachs ou des médecins, à demander à un amant de rejouer sa demande en mariage... », ajoute un autre.

« Parfois, les séquences inventées sont organisées en accord avec la personne filmée, sans aucun lien avec la réalité vécue par l'intéressé. Dans d'autres cas, le journaliste doit la jouer plus finement : il faudra obtenir certaines séquences à l'insu du témoin, ou utiliser tous les subterfuges lors du montage pour obtenir les séquences nécessaires », explique un troisième avant de préciser que parfois, la production a même recours à de vrais acteurs, voire des personnes de leur famille, pour tourner des scènes…

Outre l’évidente manipulation du téléspectateur, un autre problème se pose : « Considérés comme des documentaires, les reportages de "Tellement Vrai" reçoivent à ce titre des financements du CNC. Ainsi, en 2012, selon les chiffres du CNC, la chaîne NRJ12 a bénéficié de 190 heures aidées (en grande partie pour cette émission) », relate Le Nouvel Obs. Un détail qui ne sera sans doute pas sans conséquences futures.

Voir aussi : NRJ : L’UFC-Que Choisir accuse Cauet de bidonnage

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux