Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Succession à Public Sénat : les candidats fourbissent leurs armes
Succession à Public Sénat : les candidats fourbissent leurs armes

15 mars 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Succession à Public Sénat : les candidats fourbissent leurs armes

Succession à Public Sénat : les candidats fourbissent leurs armes

Succession à Public Sénat : les candidats fourbissent leurs armes

La présidence de Public Sénat doit être renouvelée le 15 avril 2021. Le comité de sélection a retenu trois noms parmi une liste plus large, les personnalités non retenues ne sont pas connues.

Le bureau du Sénat décide sous le regard de son Président

Emmanuel Kessler, déjà choisi en 2015 et recon­duit en 2018, sera can­di­dat à un 3ème man­dat. Il sera opposé à Christophe Baldel­li ancien con­seiller presse de Nico­las Sarkozy, DG de France 2 de 2002 à 2005, ancien prési­dent de RTL radio et mis sur la touche en mai 2019 par Olivi­er de Tav­er­nost. En 2020 il avait été can­di­dat non retenu à la prési­dence de France Télévi­sions. Le troisième can­di­dat sera Damien Fleu­rot, BFMTV de 2005 à 2018 puis au ser­vice poli­tique de CNews.

Les can­di­dats seront audi­tion­nés le 23 mars, puis le prési­dent du Sénat Gérard Larcher pro­posera (en fait désign­era) un nom au Bureau du Sénat.

Voir notre por­trait d’Emmanuel Kessler, un bébé Elkabbach.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.