Accueil | Actualités | Médias | Selon Paolini, TF1 est « capable de garder LCI »
Pub­lié le 21 mars 2013 | Éti­quettes : , , ,

Selon Paolini, TF1 est « capable de garder LCI »

Lors d'un déjeuner avec l'association des journalistes médias, Nonce Paolini est revenu sur la situation financière de LCI, la chaîne d’information en continu de TF1.

Alors que la chaîne payante est déficitaire pour la troisième année consécutive, avec « entre 4 et 5 millions d'euros » de pertes pour 2012, le PDG de TF1, récemment reconduit dans ses fonctions, a affirmé que le financement de LCI était assuré jusqu’en 2014. « Si LCI a terminé l'année dans le rouge c'est que le marché publicitaire a été mauvais et que LCI doit payer 4,5 millions d'euros de frais pour être diffusé sur la TNT payante qui lui rapporte que très peu d'abonnés », s’est-il plaint.

Toutefois, « TF1 a les moyens de supporter ces pertes et est capable de garder LCI dans le groupe », la chaîne ayant dégagé 136 millions d'euros de bénéfice en 2012. « Aujourd'hui tout est ouvert. LCI peut rester en payant, en augmentant si besoin le nombre de réseaux où elle est distribuée ou passer en gratuit si l'opportunité se présente. Dans tous les cas il faut que LCI continue de marquer sa différence éditoriale avec les autres chaînes d'info continu », a poursuivit Nonce Paolini.

On voit mal comment LCI pourrait trouver sa place dans les chaînes gratuites, BFMTV et i>Télé occupant déjà le marché. Certains évoquent un rapprochement avec la chaîne d’information en continu de Canal +. À cela, le PDG de TF1 a rétorqué, évasif : « Si on peut s'associer avec un autre opérateur pourquoi pas ? Mais ce n'est pas à l'ordre du jour. »

Crédit photo : capture d'écran vidéo radiortl via Youtube (DR)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux