Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Rendez vous de Béziers, table ronde sur les médias

6 juin 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Rendez vous de Béziers, table ronde sur les médias

Rendez vous de Béziers, table ronde sur les médias

Les rendez vous de Béziers organisés par Robert Ménard et l’hebdomadaire Valeurs Actuelles ont été abondamment commentés.

L’Ojim a con­sacré deux arti­cles aux réac­tions médi­a­tiques, le pre­mier sur le quo­ti­di­en région­al Midi Libre , le sec­ond sur les Matins de France Cul­ture. Claude Chol­let, fon­da­teur de l’Ojim par­tic­i­pait avec Ben­jamin Dor­mann, auteur de Ils ont acheté la presse (Jean Picol­lec édi­teur), Gilles-William Gold­nadel habitué du Figaro-Vox et le mag­is­trat Philippe Bil­ger chroniqueur de Boule­vard Voltaire à la table ronde sur les médias Libér­er l’information, libér­er le réel. Quelques extraits.

Si Philippe Bil­ger croit encore à la pos­si­bil­ité de l’objectivité et plaide pour la bonne foi et la clair­voy­ance (futures) des jour­nal­istes. Il déplore la « déser­tion de la lib­erté d’expression et la déser­tion de l’intelligence ». Il déplore que la « pen­sée de droite  soit trop con­formiste et ne s’assume pas assez ». Il appelle non à la vérité mais au plu­ral­isme pour un débat ouvert. Gilles-William Gold­nadel est plus offen­sif. Il remar­que sur de nom­breux médias d’État (et France Inter en par­ti­c­uli­er) une poussée de ce qu’il appelle « le prêt à penser de la radio d’État » et la « main­mise de l’islamo-gauchisme ». Il reproche à la droite d’opposition de se dés­in­téress­er du com­bat cul­turel médi­a­tique. Ben­jamin Dor­mann donne de nom­breux exem­ples d’acrobaties finan­cières autour des médias (Pierre Bergé, Anne Sin­clair, le quo­ti­di­en L’Humanité). Il sig­nale que les aides directes (sub­ven­tions, portage, etc.) et indi­rectes (tar­ifs postaux, TVA, etc.) représen­tent 30% du CA de la presse écrite. Claude Chol­let donne quelques exem­ples de pur for­matage des esprits. Aman­dine Réaux sur Le Lab d’Europe 1 annonce ain­si les Ren­dez vous de Béziers : « Robert Ménard n’est jamais en reste quand il s’agit de faire des propo­si­tions icon­o­clastes, provo­ca­tri­ces, bor­der­line (ray­er les men­tions inutiles) ». Robert Ménard est au choix un sauvage (icon­o­claste) ou un agité (provo­ca­teur) ou car­ré­ment un malade men­tal (bor­der­line) qui gag­n­erait sans doute à être enfer­mé. Un bel exem­ple de mil­i­tan­tisme sur un média privé.

Un débat construit, calme (ce ne fut pas le cas de toutes les tables rondes) et constructif. Parmi les propositions évoquées et qui mériteraient d’être affinées :

  • Sup­pres­sion des lois lib­er­ti­cides Pleven et Gayssot.
  • Révi­sion de la charte de l’AFP
  • Instau­r­er plus de plu­ral­isme dans les écoles de journalisme
  • Refonte du CSA dans un sens de plu­ral­isme des opinions
  • TVA de 5% pour la presse écrite
  • Refonte des aides à la presse

Vidéo

Voir aussi

Voir notre dossier sur Le Lab et le por­trait de Syl­vain Cha­zot. Ain­si qu’une vidéo d’en­tre­tien sur le livre « La langue des médias » (l’Artilleur édition).

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.