Accueil | Actualités | Médias | Radio Classique s’offre Patrick Poivre d’Arvor
Pub­lié le 21 novembre 2013 | Éti­quettes : , , , ,

Radio Classique s’offre Patrick Poivre d’Arvor

Poursuivant sur sa lancée, Radio Classique mise désormais sur l’information pour creuser l’écart avec sa rivale, France Musique.

Avec ses 1 million d’auditeurs quotidiens (1,9 % d'audience cumulée), Radio Classique est en bonne forme depuis l’arrivée d’Étienne Mougeotte [portrait] à sa tête. Sa nouvelle formule, visant à alterner musique et tranche info, voit dans l’arrivée de Patrick Poivre d’Arvor la concrétisation de ses efforts. Selon Jean-Francis Pécresse, le directeur de la rédaction, elle « conforte ses trois piliers, l’information, la musique et la culture ».

Après l’arrivée de Guillaume Durand [portrait] pour la matinale, la station du groupe Les Échos tient sa vedette du soir. « PPDA c’est le classique de l’info pour Radio Classique ! », se réjouit Dominique Ambiel. De son côté, PPDA a « aimé l’idée de ne prendre la place de personne ». Sur Radio Classique, il veut faire de l’info en mettant de côté la course au buzz. Mougeotte l’assure : « PPDA n’a pas d’objectif d’audience » et va se consacrer « à la prise de distance et au perfectionnisme ».

Les deux hommes vont se retrouver après s’être côtoyé à TF1. Pour Patrick Poivre d’Arvor, il s’agit d’un retour aux sources, un retour à la radio après avoir débuté à France Inter à l’âge de 23 ans. À partir du 6 janvier, il tiendra la tranche 19h/20h.

Voir le portrait que l’Ojim a consacré
à Étienne Mougeotte, sarkozyste indécrochable

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux