Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Radio Classique sur la voie de l’équilibre

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

18 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Radio Classique sur la voie de l’équilibre

Radio Classique sur la voie de l’équilibre

Temps de lecture : 2 minutes

Radio Classique prend son envol suite à l’impulsion donnée par l’arrivée d’Étienne Mougeotte à la direction. Cet ancien du Figaro souhaite « continuer à conforter les fondamentaux » en développant les deux thématiques principales de la station : l’information et surtout, évidemment, la musique classique.

« On fait une infor­ma­tion anti-bling- bling », a‑t-il assuré. Con­cer­nant la musique, Mougeotte veut « amen­er vers la musique clas­sique les gens qui peu­vent avoir une cer­taine timid­ité ». Radio Clas­sique souhaite être plus présent lors des fes­ti­vals, mais aus­si sur les ondes provin­ciales. Avec une audi­ence de 2,1 %, la con­cur­rente de France Musique peut surtout compter sur sa mati­nale : 485 000 audi­teurs par jour. « Il n’est pas irréal­iste de vis­er le demi-mil­lion d’au­di­teurs sur la mati­nale d’i­ci un ou deux ans », a estimé Jean-Fran­cis Pécresse, directeur de l’information de la sta­tion depuis 6 mois, ancien du jour­nal Les Échos (Radio Clas­sique appar­tient au groupe Les Échos), beau-frère de l’ancienne min­istre Valérie Pécresse et par ailleurs vigneron dans le Bor­de­lais (appel­la­tion Canon-Fronsac).

Alors qu’elle était défici­taire en 2012, Radio Clas­sique compte retrou­ver l’équilibre « d’i­ci à deux ou trois ans », selon les mots d’Étienne Mougeotte. Pour ce faire, une aug­men­ta­tion des revenus pub­lic­i­taires est visée, ain­si qu’une diver­si­fi­ca­tion des activ­ités (con­certs, édi­tions de livres et CD, croisières).