Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Rachat de Mondadori France par Reworld : risque de disparition des rédactions
Publié le 

28 octobre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Rachat de Mondadori France par Reworld : risque de disparition des rédactions

Rachat de Mondadori France par Reworld : risque de disparition des rédactions

Mondadori France pourrait passer dans l’escarcelle de Reworld Media. Mais l’intersyndicale est vent debout contre la cession et affirme que ce dernier n’est pas « un acteur crédible » tandis que la direction semble jouer un poker menteur, coincée entre les nécessités économiques et les syndicats. Au premier semestre 2018, Mondadori France a vu ses revenus baisser de 7,3% à 152,9 millions d’euros sur un an. Les revenus publicitaires print et web ont aussi baissé de 7,3% sur la période

Le précédent Lagardère

« Début sep­tem­bre, la direc­tion française nous cer­ti­fi­ait que Reworld Media n’était pas un acteur crédi­ble à la reprise de la fil­iale hexag­o­nale », explique un syn­di­cal­iste de Mon­dadori France à Fash­ion Net­work. Mais d’après celui-ci, « le groupe ital­ien est en train de brad­er Mon­dadori France parce qu’il souhaite se débar­rass­er de la presse pour con­cen­tr­er son activ­ité sur l’édition de livres ». Les syn­di­cats craig­nent en effet pour l’emploi – Mon­dadori France emploie 700 per­son­nes, 1000 en comp­tant les pigistes et les prestataires. Dans un com­mu­niqué du 11 sep­tem­bre dernier les syn­di­cats expli­quaient déjà que « la qua­si-total­ité des salariés, toutes caté­gories con­fon­dues, des titres cédés [à Reworld] par Lagardère en 2014 y ont per­du leur emploi ».

Fin des rédactions remplacées par des agences

L’intersyndicale qui regroupe la CFDT, la CGC, la CGT, FO et le SNJ indique dans un com­mu­niqué de presse que « la qua­si-total­ité des mag­a­zines pub­liés par Reworld n’ont plus de rédac­tion. […] Ce sont des agences de pro­duc­tion de con­tenus qui les conçoivent et les réalisent. Et les ser­vices trans­ver­saux indis­pens­ables à toute entre­prise de presse sont aus­si large­ment exter­nal­isés ». Ce qui lais­serait augur­er d’importantes sup­pres­sions de postes. Le 18 octo­bre 2018, un nou­veau rassem­ble­ment avait lieu devant le min­istère de la Cul­ture à l’initiative de l’intersyndicale qui estime que « toute une fil­ière [de la presse] déjà très ébran­lée, subi­rait les effets » de la reprise de Mon­dadori France par Reworld.

Près de 250 salariés se sont ren­dus à ce rassem­ble­ment devant le min­istère de la Cul­ture, à l’appel de l’intersyndicale. Le député LREM des Hauts-de-Seine Lau­ri­ane Rossi a déjà sol­lic­ité le nou­veau min­istre Franck Riester sur ce sujet. Cepen­dant, dépourvu de cab­i­net une semaine après sa nom­i­na­tion, ce dernier ne sem­ble pas avoir les clés du dossier.

Lettre ouverte de Grazia

Dernier avatar d’une crise dans la crise, la rédac­tion de Grazia a pub­lié une let­tre ouverte au PDG de Reworld Média, Pas­cal Cheva­lier, dans Libéra­tion : « vos méth­odes et la rai­son d’être de votre entre­prise, décrites dans tous les arti­cles qui vous sont con­sacrés depuis peu, sont aux antipodes des nôtres et de ce que nous sommes. Les sim­ples mots ‘presse’ et ‘jour­nal­isme’ sem­blent absents de vos sites comme de vos déc­la­ra­tions […] Une fois que vous aurez acheté Mon­dadori, met­trez-vous en place une entre­prise de presse ou une agence de pub­lic­ité et de « brand con­tent » ? Souhaitez-vous avoir des jour­nal­istes et leurs cartes de presse ou des scribes qui créeront du con­tenu pour des pub­lic­ités dis­simulées ? […] Nous avons, mon­sieur Cheva­lier, envie de vous ren­con­tr­er, d’écouter votre pro­jet édi­to­r­i­al et plus encore de vous enten­dre répon­dre à nos ques­tions ». On ne saurait être plus clair…

Annexe: les titres concernés

Mondadori France

Grazia, Biba, Auto Plus, Sport Auto, l’Auto Jour­nal, Top San­té, Dr Good ! Vital, Pleine vie, Sci­ences et vie, Répons­es pho­to, Modes & Travaux, l’Ami des jardins, Clos­er, Télé Star, Télé Poche, Nous Deux, le Chas­seur Français.

Reworld Média

Marie France, Be, Le Jour­nal de la Mai­son, Maison&Travaux, Gour­mand, Auto Moto,Télé Mag­a­zine, Papilles, Foot­ball 365, Cam­pagne déco­ra­tion, Mon jardin ma mai­son, Vie pra­tique féminin. Liste non exhaus­tive

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision