Accueil | Actualités | Médias | Quatre auteurs des « Guignols » virés pour cause de « salaire trop élevé »
Pub­lié le 28 juillet 2015 | Éti­quettes : , , ,

Quatre auteurs des « Guignols » virés pour cause de « salaire trop élevé »

La crise se poursuit à Canal+. Après l'éviction du numéro deux de la chaîne, Rodolphe Balmer, du patron du pôle gratuit, Ara Aprikian, et le départ de Renaud Le Van Kim, producteur historique, ce sont désormais les auteurs des « Guignols » qui se retrouvent écartés par Vincent Bolloré.

Selon Le Parisien, Lionel Dutemple, Julien Hervé, Philippe Mechelen et Benjamin Morgaine ont en effet été limogés pour cause de « salaires trop élevés ». D'après le quotidien, ces derniers toucheraient en effet jusqu'à 35 000 euros brut par mois...

Les choses semblaient pourtant bien parties pour les défenseurs des marionnettes. Menacés de disparition, les « Guignols de l'Info » vont finalement être diffusés en crypté à 20h50. Cependant, il n'en sera pas de même pour les quatre auteurs de l'émission, nouvelle étape dans la reprise en main musclée orchestrée par Vincent Bolloré depuis quelques semaines.

Car avec un budget de 17 millions d'euros par an pour seulement quelques minutes de programme, les « Guignols » nourrissent bien leur monde. En 2009, Yves Lecoq, voix historique des marionnettes, affirmait toucher 20 000 euros par mois pour sa participation. Aujourd'hui, il gagnerait près de 25 000 euros.

Quant aux auteurs, la somme de 35 000 euros brut par mois serait, selon plusieurs sources internes, « très proche de la réalité, en tout cas pour les auteurs les plus anciens ». De quoi, en effet, donner des envies d'économies...

Voir notre infographie du groupe Canal+

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This