Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quatre auteurs des « Guignols » virés pour cause de « salaire trop élevé »
Publié le 

28 juillet 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Quatre auteurs des « Guignols » virés pour cause de « salaire trop élevé »

Quatre auteurs des « Guignols » virés pour cause de « salaire trop élevé »

La crise se poursuit à Canal+. Après l’éviction du numéro deux de la chaîne, Rodolphe Balmer, du patron du pôle gratuit, Ara Aprikian, et le départ de Renaud Le Van Kim, producteur historique, ce sont désormais les auteurs des « Guignols » qui se retrouvent écartés par Vincent Bolloré.

Selon Le Parisien, Lionel Dutem­ple, Julien Hervé, Philippe Meche­len et Ben­jamin Mor­gaine ont en effet été limogés pour cause de « salaires trop élevés ». D’après le quo­ti­di­en, ces derniers toucheraient en effet jusqu’à 35 000 euros brut par mois…

Les choses sem­blaient pour­tant bien par­ties pour les défenseurs des mar­i­on­nettes. Men­acés de dis­pari­tion, les « Guig­nols de l’In­fo » vont finale­ment être dif­fusés en cryp­té à 20h50. Cepen­dant, il n’en sera pas de même pour les qua­tre auteurs de l’émis­sion, nou­velle étape dans la reprise en main mus­clée orchestrée par Vin­cent Bol­loré depuis quelques semaines.

Car avec un bud­get de 17 mil­lions d’eu­ros par an pour seule­ment quelques min­utes de pro­gramme, les « Guig­nols » nour­ris­sent bien leur monde. En 2009, Yves Lecoq, voix his­torique des mar­i­on­nettes, affir­mait touch­er 20 000 euros par mois pour sa par­tic­i­pa­tion. Aujour­d’hui, il gag­n­erait près de 25 000 euros.

Quant aux auteurs, la somme de 35 000 euros brut par mois serait, selon plusieurs sources internes, « très proche de la réal­ité, en tout cas pour les auteurs les plus anciens ». De quoi, en effet, don­ner des envies d’é­conomies…

Voir notre infographie du groupe Canal+

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision