Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Quand Yves de Kerdrel se fait remballer par le CRIF

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

15 janvier 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Quand Yves de Kerdrel se fait remballer par le CRIF

Quand Yves de Kerdrel se fait remballer par le CRIF

Temps de lecture : < 1 minute

Patriote et conservateur à Valeurs Actuelles, ultralibéral et pro-immigration ailleurs (lire notre article), Yves de Kerdrel est un ami affiché du Crif.

Un ami dont le Con­seil représen­tatif des insti­tu­tions juives de France se serait d’ailleurs bien passé… Après avoir par­ticipé à la « marche répub­li­caine » ce dimanche, le patron de Valeurs Actuelles s’est dit, sur son compte Twit­ter, « fier d’avoir par­ticipé à la marche répub­li­caine con­tre l’is­lami­sa­tion aux côté de (ses) amis du Crif et de la com­mu­nauté juive de France ». Un tweet qui a depuis été effacé mais cap­turé par des inter­nautes vig­i­lants.

La rai­son de cette sup­pres­sion ? Une froide rec­ti­fi­ca­tion faite par le Crif lui-même, qui a pré­cisé qu’il mar­chait « en hom­mage aux vic­times, pour la République attaquée, con­tre le dji­hadisme, et rien d’autre ». 

L’ami­tié de cir­con­stance, ça ne fonc­tionne vis­i­ble­ment pas à tous les coups.

Voir notre portrait d’Yves de Kerdrel