Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand l’AFP fait l’apologie des “redskins”
Publié le 

24 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand l’AFP fait l’apologie des “redskins”

Quand l’AFP fait l’apologie des “redskins”

Le fil AFP est souvent le fil d’Ariane des journalistes un peu paresseux. Plutôt que d’enquêter il est plus facile de « s’inspirer » de l’AFP en paraphrasant son information voire en la recopiant tout simplement. L’AFP a donc un devoir d’état : apporter une information sincère, non biaisée, qui ne soit pas du commentaire. Ce n’est pas toujours le cas et un papier hallucinant (halluciné ?) de Julie Carnis sur les redskins de Limoges donne dans tous les travers du journalisme de connivence.

Le titre est dra­ma­tique « Limo­ges, les red­skins s’opposent à la mon­tée du néo-nazisme ». Diantre ! Les hordes brunes occu­pent donc la célèbre gare de Limo­ges-Béné­dictins ? Mais décou­vrons ceux qui « résis­tent ». Sym­pa­thiques, vrai­ment. Jeunes « 23 et 24 ans », Jérôme, Jérémy et Théo se retrou­vent dans « un bar tran­quille », « allure sportive », « la tête est froide, les idées sont claires et le débit calme ». Ils « se défend­ent d’obéir à des codes ves­ti­men­taires » mais deux por­tent un polo Fred Per­ry appré­cié des skins des deux bor­ds. Bien que l’un d’entre eux ait un « physique mas­sif » et que les deux aient les bras cou­verts de tatouages « le trio … ne cherche pas for­cé­ment à impres­sion­ner ». Vrai­ment ?

Le petit groupe est emblé­ma­tique d’une par­en­tèle de rêve (rêvée ?). Un petit fils d’immigrés répub­li­cains espag­nols avec un grand père déporté et en plus « fils de mécano CGT », un « descen­dant d’une famille de résis­tants », et un « enfant d’immigrés ital­iens » au père syn­di­cal­iste. Une image sulpici­enne. Et les grands anciens ! Les « Ardi­ti del popo­lo » de 1921 sont con­vo­qués sans oubli­er l’internationale syn­di­cale rouge. L’aimable trio a une vie nor­male, deux sont chômeurs, le troisième intéri­maire. Ils n’ont pour rai­son d’être que leur « oppo­si­tion à la mon­tée de l’extrême droite ». Ils pro­tè­gent les man­i­fs d’extrême gauche, col­lent et décol­lent des affich­es. Mais ne vous méprenez pas : leur lutte « se joue sur le ter­rain des idées » ! Idées étrange­ment absentes dans leurs pro­pos. Mais gare à la men­ace brune : « si ces groupes devaient accéder au pou­voir, nous sommes pré­parés à entr­er dans la lutte physique ».

Ce « reportage » paraitrait dans Poli­tis, L’Humanité, Libéra­tion ou Rouge il ne serait que con­venu. Sous le fil de l’AFP, il est sim­ple­ment con­ster­nant. Aucune dis­tance avec le sujet. La ques­tion « mais où sont les groupes fas­cistes à Limo­ges » n’est même pas posée. Sans doute parce que ces groupes ne sont que fan­tas­més. Le rôle de l’AFP est-il d’entretenir les fan­tasmes et de les dif­fuser par con­nivence affec­tive ou idéologique ? La réponse est dans l’article.

Voir aussi notre dossier : L’affaire Méric ou le recyclage d’un cadavre

Crédit pho­to : Pas­cal Lachenaud/AFP via lepopulaire.fr (DR)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision