Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand France Info parle d’homosexualité aux enfants

11 mars 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand France Info parle d’homosexualité aux enfants

Quand France Info parle d’homosexualité aux enfants

11 mars 2014

Temps de lecture : 2 minutes

« Des filles qui tombent amoureuses de filles, et des garçons qui aiment d’autres garçons » : tel était le sujet consacré récemment par France Info à destination des auditeurs les plus jeunes.

Pour édu­quer les enfants sur le sujet, la radio publique a choisi d’inviter Anne Vais­man, auteur de Com­ment par­ler de sex­u­al­ité aux enfants, aux édi­tions du Baron Per­ché, pour répon­dre aux ques­tions des abon­nés de Mon Quo­ti­di­en, « le quo­ti­di­en des 10–14 ans ». À l’antenne, les ques­tions étaient lues par des enfants de sixième.

On a ain­si pu appren­dre que les homo­sex­uels étaient « nés comme ça », que les adultes étaient plus homo­phobes car « moins ouverts à la dif­férence que les enfants » (c’est con­nu, les enfants sont incroy­able­ment tolérants, il suf­fit d’observer une cour de récréa­tion pour s’en ren­dre compte), et même qu’ils étaient racistes car ils ont sou­vent « peur des blacks ». Le par­al­lèle homo­pho­bie-racisme étant fait, on apprend ensuite qu’il est « nor­mal » pour un enfant de n’avoir « pas de maman mais deux papas » ou « pas de papa mais deux mamans ».

Mais le meilleur est à venir. Selon Anne Vais­man, « insul­ter » les homo­sex­uels « peut » vouloir dire qu’on est soit même un homo­sex­uel refoulé. Aus­si, dans la droite ligne des ques­tions « triées sur le volet », un enfant demande si, pour remédi­er aux hor­ri­bles per­sé­cu­tions subies par les homo­sex­uels, on ne pour­rait pas envis­ager de leur don­ner un pays à eux (« une super jolie ques­tion », selon Anne Vais­man.. Out­re l’absurdité démo­graphique de ce pro­jet saugrenu, qui n’est bien enten­du pas relevée, voici donc qu’on nous rap­pelle sournoise­ment les tra­di­tion­nelles heures les plus som­bres de notre histoire…

Der­rière la volon­té de nor­malis­er l’homosexualité, on assiste ici à un dou­ble prob­lème. Pre­mière­ment, on endoc­trine les enfants dès le plus jeune âge (ici dés 10 ans) sous cou­vert de lutte con­tre une homo­pho­bie large­ment fan­tas­mée. Plus grave­ment, c’est une radio publique qui se charge de ce formatage.

Récem­ment, la Russie a inter­dit la « pro­pa­gande homo­sex­uelle » à des­ti­na­tion des mineurs. En Occi­dent, on en a ri. Va-t-on bien­tôt en pleurer ?

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés