Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Quand Elle promeut l’adultère et l’homosexualité

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

28 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand Elle promeut l’adultère et l’homosexualité

Quand Elle promeut l’adultère et l’homosexualité

Temps de lecture : 2 minutes

Pour le magazine Elle du 15 mars 2013, être adultérine et lesbienne, c’est tendance.

Dans un dossier inti­t­ulé « 40 ans, quel amant ? », le mag­a­zine féminin, véri­ta­ble bible du savoir-vivre pour ses lec­tri­ces, fait la pro­mo­tion de l’adultère et du les­bian­isme. « Si on n’est pas encore sor­tie avec une fille à 40 ans, c’est qu’on a raté sa vie », écrit l’auteur. Pour Elle, tromper son mari est déjà une bonne chose pour pimenter sa vie sex­uelle. Mais s’il s’agit d’une amante, c’est encore mieux ! Cela assure « une énorme crédi­bil­ité swag (ndlr : ten­dance) » et per­met d’être « au cœur de l’ac­tion et des débats qui agi­tent la société » en plein débat sur le « Mariage pour tous ».

Drôle de vision du cou­ple, de la famille et de la vie pour le mag­a­zine qui assur­ait encore il y a peu que la « pipe » était le « ciment du cou­ple »… Pour cette sor­tie, Elle a eu la sur­prise d’être attaqué de toute part : côté LGBT, on pré­cise que subir l’homophobie n’a rien de « swag » ; côté con­ser­va­teur, on s’insurge de cette pro­mo­tion de l’adultère et de l’homosexualité. Ou l’art de faire d’une pierre deux coups… con­tre soi.

En jan­vi­er, le mag­a­zine féminin avait déjà pris part au débat en se prononçant pour le mariage homosexuel.

Crédit pho­to : mon­tage Ojim — cap­ture d’écran site Elle.fr