Accueil | Actualités | Médias | Quand Elle promeut l’adultère et l’homosexualité
Pub­lié le 28 mars 2013 | Éti­quettes : ,

Quand Elle promeut l’adultère et l’homosexualité

Pour le magazine Elle du 15 mars 2013, être adultérine et lesbienne, c’est tendance.

Dans un dossier intitulé « 40 ans, quel amant ? », le magazine féminin, véritable bible du savoir-vivre pour ses lectrices, fait la promotion de l’adultère et du lesbianisme. « Si on n'est pas encore sortie avec une fille à 40 ans, c'est qu'on a raté sa vie », écrit l’auteur. Pour Elle, tromper son mari est déjà une bonne chose pour pimenter sa vie sexuelle. Mais s’il s’agit d’une amante, c’est encore mieux ! Cela assure « une énorme crédibilité swag (ndlr : tendance) » et permet d’être « au cœur de l'action et des débats qui agitent la société » en plein débat sur le « Mariage pour tous ».

Drôle de vision du couple, de la famille et de la vie pour le magazine qui assurait encore il y a peu que la « pipe » était le « ciment du couple »… Pour cette sortie, Elle a eu la surprise d’être attaqué de toute part : côté LGBT, on précise que subir l’homophobie n’a rien de « swag » ; côté conservateur, on s’insurge de cette promotion de l’adultère et de l’homosexualité. Ou l’art de faire d’une pierre deux coups… contre soi.

En janvier, le magazine féminin avait déjà pris part au débat en se prononçant pour le mariage homosexuel.

Crédit photo : montage Ojim - capture d'écran site Elle.fr

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This