Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Farces et attrapes : le magazine Elle obtient le statut IPG pour son site

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

2 juillet 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Farces et attrapes : le magazine Elle obtient le statut IPG pour son site

Farces et attrapes : le magazine Elle obtient le statut IPG pour son site

Temps de lecture : 2 minutes

Le statut de presse d’information politique et générale (IPG) permet d’avoir accès aux aides du Fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP), sans compter un bonus sur les droits versés par Google en contrepartie de l’indexation des articles.

IPG mon cher souci

À la sur­prise générale, à la nôtre en tout cas, le mag­a­zine féminin avait obtenu le statut d’IPG pour sa ver­sion papi­er en 2021. Un véri­ta­ble scan­dale pour un jour­nal qui est essen­tielle­ment com­posé de pub­lic­ités directes et encore plus de pub­lic­ités indi­rectes sous forme de reportages inspirés ou de men­tions rémunérées de pro­duits. La ver­sion française du jour­nal fait main­tenant par­tie du groupe CMI du Tchèque Daniel Křetín­ský qui avait racheté Mar­i­anne, Télé 7 jours, Elle et lancé récem­ment Franc-Tireur à l’occasion des élec­tions français­es de 2022.

Le groupe CMI a déposé un dossier pour que la ver­sion web de Elle soit con­sid­érée comme « d’information poli­tique et générale », per­son­ne ne rit s’il vous plaît. La com­mis­sion par­i­taire a exam­iné le dossier, la demande a été accep­tée avec l’appui act­if (source Let­tre A) des représen­tants du min­istère de la cul­ture, qui com­posent la moitié de la com­mis­sion par­i­taire. Roulez jeunesse, Daniel Křetín­ský doit se féliciter d’avoir lancé en temps et en heure Franc-Tireur pour soutenir le prési­dent Macron…

Voir aus­si : Chronique du cré­tin­isme, Dr Feel­go­od de Elle