Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Elle, magazine d’information politique et générale (sic)

16 février 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Elle, magazine d’information politique et générale (sic)

Elle, magazine d’information politique et générale (sic)

16 février 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Le monde tumultueux mais aussi corseté par le politiquement correct des médias ne donne que rarement l’occasion de sourire. La confirmation du magazine Elle en tant que représentant d’une presse « d’information politique et générale » peut prêter à rire, un rire jaune pour certains.

L’IPG késaco ?

L’IPG n’est pas l’Interruption Pro­gram­mée de Grossesse (qui pour­rait, qui sait, un jour suc­céder à la PMA pour toutes et pour tous), ni l’Identification Pro­tégée Géo­graphique­ment du camem­bert de Nor­mandie au lait cru et for­mé à la louche. Rien de tout ça, c’est un statut de presse, dite d’Information Poli­tique et Générale, qui donne cer­tains avan­tages. Entre autres, des remis­es con­sid­érables de tarif postal pour livr­er les abonnés.

Elle devant la commission paritaire

C’est la com­mis­sion par­i­taire des pub­li­ca­tions et agences de presse qui délivre, pro­longe ou retire la pré­cieuse appel­la­tion. Début févri­er 2020 le mag­a­zine féminin Elle, nou­velle pro­priété de la hold­ing CMI (Mar­i­anne, Elle) du tchèque Daniel Kretinsky pas­sait devant la com­mis­sion. A feuil­leter le mag­a­zine féminin, cha­cun peut con­stater qu’il est essen­tielle­ment un sup­port pour les pub­lic­ités dites « féminines », mode, cos­mé­tiques, régimes amaigris­sants, bien-être zen, chakras ori­en­taux et autres poudres de per­limp­in­pin. Ce qui ne l’empêche pas d’être classé « IPG », une clas­si­fi­ca­tion qui devait être réex­am­inée début 2020 par la dite commission.

Le ministère de la culture tranche

Que croyez-vous qu’il arri­va ? Grâce aux voix du min­istère de la cul­ture, le mag­a­zine port-folio pub­lic­i­taire gardera à une faible majorité son sésame pour un an. Autant Mar­i­anne est un heb­do­madaire IPG grand teint, autant Elle (comme les Marie-Claire et autres Grazia) n’est qu’une col­lec­tion de pub­lic­ités sur papi­er glacé. Il est vrai que le mag­a­zine a une réelle influ­ence sur une tranche sig­ni­fica­tive de lec­tri­ces et Frank Riester, fort dis­cret min­istre de la Cul­ture, ne veut pas une fâcherie de plus dans un con­texte élec­toral plus que trou­blé par les grivois­eries ambiantes.

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés