Accueil | Actualités | Médias | Publicité numérique, plus de la moitié du gâteau aux États-Unis
Pub­lié le 9 novembre 2018 | Éti­quettes : , , , ,

Publicité numérique, plus de la moitié du gâteau aux États-Unis

Publicité numérique : l’agence américaine Magna-Interpublic publie régulièrement des statistiques intéressantes sur le marché publicitaire mondial avec un focus particulier sur les États-Unis, ces derniers représentant souvent un modèle précurseur pour l’Europe et l’Asie. En 2018 le numérique et les GAFAM emportent la mise.

Dépenses en ligne, la moitié aux États-Unis

Le marché mondial de la publicité en ligne tournera autour de 220 milliards de dollars dont la moitié pour les Etats-Unis. Et dans ce pays pour la première fois le digital représentera plus de 51% des investissements publicitaires totaux.

Autrement dit, la télévision plus la radio plus la presse imprimée pèsent moins que le digital en matière de revenus publicitaires. Inclus les revenus des marques digitales des dites radios, télévisions et journaux imprimés.

Voir aussi

Publicité en ligne : Google et Facebook raflent tout

Le mobile primé, les GAFAM gavés

Les publicités sur supports mobiles (en progression de 30%) représentent le double de ce que capte l’ordinateur fixe. Au même moment le papier plonge de plus de 15% et la radio de 5%, alors que la télévision nationale reste stable après une période difficile.

Des évènements ponctuels ont favorisé le marché américain, jeux olympiques d’hiver, coupe du monde de football, élections de mi-mandat en novembre 2018 où les dépenses sont en forte augmentation par rapport aux précédentes, en particulier du côté démocrate.

Qui ravit le pot aux roses ? Les jumeaux ennemis, Google capte 37% de la manne, Facebook presque 21%. Le concurrent Amazon pointe son nez avec 4% de part de marché mais pourrait doubler cette performance dans les trois ans. Les GAFA n’ont pas fini de s’enrichir et sans payer d’impôts ou presque en Europe.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This