L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Presse écrite et podcasts audios : Le Figaro avance ses pions et infantilise ses lectrices

22 septembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Presse écrite et podcasts audios : Le Figaro avance ses pions et infantilise ses lectrices

Presse écrite et podcasts audios : Le Figaro avance ses pions et infantilise ses lectrices

22 septembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Contrainte de trouver de nouveaux financements, la presse écrite a recours de manière massive aux vidéos facilement accessibles sur tablettes ou téléphones portables. Le Monde, Le Figaro, Le Parisien entre autres se sont dotés de studios d’enregistrement dédiés. Le groupe Figaro lance ses podcasts audios.

Au commencement était la publicité

Tout est là : un pod­cast audio ciblé, en par­ti­c­uli­er dans un univers féminin CSP+ peut rap­porter beau­coup d’annonces. Des agences spé­cial­isées se sont créées. Les dif­fuseurs types Deez­er, Apple Pod­cast, Sound­Cloud ou Spo­ti­fy s’y sont ouverts, les mesures d’audience per­me­t­tent de déter­min­er un tarif pour les publicités.

Les pod­casts suiv­ent une ligne non pas édi­to­ri­ale mais pub­lic­i­taire. Les Échos, Grazia, L’Équipe ont ouvert la marche, Le Figaro suit de prés.

Bonheur et développement personnel

Nul ne sera sur­pris de voir les tartes à la crème (cette dernière riche et nour­ris­sante) du développe­ment per­son­nel, de la déco­ra­tion feng-shui, du som­meil répara­teur et autres com­ment choisir son ani­mal de com­pag­nie fig­ur­er dans les choix du Figaro Madame.

Dans un inti­t­ulé involon­taire­ment car­i­cat­ur­al le féminin va lancer des pod­casts heb­do­madaires « Hap­pi­ness Ther­a­py », ce qui est incon­testable­ment plus ten­dance que Thérapie du bon­heur. Les lec­tri­ces, par­don les clientes, pour­ront enten­dre de pas­sion­nantes dis­ser­ta­tions sur (nous citons) « la marche en ville, l’âge ressen­ti, les ani­maux qui apaisent » et autres « com­ment dormir à deux ». Nous atten­dons avec impa­tience com­ment dormir avec son chat, les villes qui apaisent, l’âge du bon­heur ou encore la marche à la cam­pagne. Tous sujets d’importance.

Sponsors et infantilisation

Comme le dit le média, « des sujets qui peu­vent paraître légers », mais atten­tion une autre série (en alter­nance) Désirs sera ani­mée par Dalila Ker­chouche, grande reporter et « une per­son­nal­ité engagée ». Nous avouons ignor­er ce que peut être une per­son­nal­ité engagée au Figaro Madame. Mais notre analyse du brand adver­tis­ing (la pub­lic­ité rédac­tion­nelle) dans le quo­ti­di­en rival Le Monde peut nous ren­seign­er : engagée dans la pub­lic­ité. Au Figaro, Désirs sera spon­sorisé par Saint Lau­rent Beauté et Hap­pi­ness Ther­a­py le sera par Lancôme. La char­mante grande reporter Dalila pour­ra se fournir en échantillons.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés