Accueil | Actualités | Médias | Présidence de France Télévisions : le calendrier favorable à Ernotte
Pub­lié le 26 janvier 2020 | Éti­quettes : , , , ,

Présidence de France Télévisions : le calendrier favorable à Ernotte

Delphine Ernotte est célèbre. Non seulement parce qu’elle est la première femme Présidente de France Télévisions, mais surtout par sa volonté farouche d’en chasser « les mâles blancs de plus de 50 ans ». Le tout sans que le CSA ne s’offusque de cette chasse aux européens et aux vieux. Mais Delphine a de la veine et une bonne chance de se succéder à elle-même, on vous explique pourquoi.

Réforme de l’audiovisuel en cours

Une loi présentée en 2019 et qui devrait être votée au printemps 2020 doit transformer très largement l’organisation du secteur audiovisuel public. Une holding doit être créée sous le nom de France Médias regroupant sous son aile France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’Institut National de l’Audiovisuel (INA). Ces entités deviendront des filiales de la holding et seront dirigées par des directeurs généraux nommés par leurs conseils d’administration. Ces directeurs étaient auparavant nommés par le CSA lui aussi appelé à se transformer.

Calendrier favorable pour Delphine la maline

Le temps de mise en place risque de s’étirer, mise en place de la holding en 2021 et démarrage opérationnel en 2022. Pas de problème pour Sibyle Veil (Radio France) et Marie-Christine Saragosse (France Médias Monde), leur mandat court jusqu’en 2022. Mais le mandat de Delphine Ernotte se termine en août 2020, que faire dans l’intervalle ? Nommer un nouveau directeur pour moins de deux ans ? Peu enthousiasmant pour un candidat extérieur, simple intérimaire de luxe. La solution du CSA, déclencher un pseudo appel à candidatures en février 2020 pour une période de deux ans. Surprise, surprise, Delphine Ernotte a déjà annoncé qu’elle était candidate. D’un côté, elle chasse les vieux blancs sur son territoire, d’un autre elle caresse dans le sens du poil les mêmes qui sont majoritaires à la commission des affaires culturelles de l’Assemblée Nationale. Elle a déjà planché devant la commission début janvier 2020, avec un accueil favorable. Maline la Delphine.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This