Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour Barbier, internet doit être régulé car « les Chinois y arrivent bien »
Publié le 

8 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pour Barbier, internet doit être régulé car « les Chinois y arrivent bien »

Pour Barbier, internet doit être régulé car « les Chinois y arrivent bien »

Invité des « Grands gueules » sur RMC ce vendredi 3 janvier, Christophe Barbier a été interrogé sur « l’affaire Dieudonné » qui agite le monde médiatique et politique depuis plusieurs jours.

Pour le patron de L’Express, rien de plus sim­ple pour faire taire Dieudon­né : lui inter­dire l’accès aux salles de spec­ta­cle et, en par­al­lèle, le cen­sur­er sur inter­net ! « Inter­net n’est pas un no man’s land. On peut aus­si com­bat­tre sur inter­net juridique­ment ceux qui vio­lent la loi, et notam­ment la loi Gayssot (qui inter­dit toute recherche his­torique et remise en cause de la ver­sion offi­cielle de la shoah, ndlr). On peut y aller, il suf­fit que les autorités s’en don­nent les moyens », a‑t-il com­mencé.

Bar­bi­er con­sid­ère qu’« Inter­net est un champ d’im­punité parce que ça part dans tous les sens. Mais ça se régule aus­si inter­net ! Entre nous, les Chi­nois y arrivent bien. » Une com­para­i­son qui a fait rire et réa­gir le plateau de RMC, mais le grand démoc­rate Christophe Bar­bi­er reste droit dans ses bottes de cuir : « Si les dic­tatures y arrivent, il faut que les démoc­ra­ties fassent l’ef­fort, elles aus­si, de faire respecter la loi sur inter­net. Sinon ça sera : dic­tature ou dic­tature. C’est ça qu’on veut ? Non. Il faut donc que les démoc­ra­ties con­sid­èrent aus­si qu’in­ter­net ça doit se réguler. »

En résumé, le mes­sage est le suiv­ant : pour ten­dre vers plus de démoc­ra­tie, il faut s’inspirer… des dic­tatures. Cherchez l’erreur.

Christophe Bar­bi­er n’en est pas à son pre­mier para­doxe. Lors de l’affaire des car­i­ca­tures de Char­lie Heb­do – et des réac­tions indignées des musul­mans –, ce dernier avait estimé qu’« il ne peut pas y avoir de lim­ite à la lib­erté d’expression ». Plus tard, lorsque Dieudon­né avait présen­té sa « liste anti­sion­iste » aux élec­tions européennes, Bar­bi­er con­sid­érait soudain que « la lib­erté d’expression a des lim­ites »…

Voir aussi notre portrait de Christophe Barbier, le petit marquis libéral-libertaire

Crédit pho­to : Cadrem­ploi via Youtube (DR)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision