Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Portrait : Marie-Ève Malouines [rediffusion]
Publié le 

22 août 2015

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Portrait : Marie-Ève Malouines [rediffusion]

Portrait : Marie-Ève Malouines [rediffusion]

Marie-Ève Malouines,
la nouvelle patronne de LCP-AN

Tout juste nom­mée à la tête de la Chaine Par­lemen­taire de l’Assem­blée Nationale (LCP-AN), jusqu’alors jour­nal­iste et chef du ser­vice poli­tique intérieure de France Info, Marie-Ève Mal­ouines est née en mai 1961 à Karachi (Pak­istan). Auteur de cinq por­traits de per­son­nal­ités (dont deux con­sacrés à Ségolène Roy­al) et présen­tée le plus sou­vent comme une fine con­nais­seuse des arcanes du pou­voir français, Marie-Ève Mal­ouines est d’une rel­a­tive dis­cré­tion sur sa biogra­phie ou ses opin­ions. D’o­rig­ine antil­laise, elle a deux enfants et réside à Paris et à Saint-Malo où elle est pro­prié­taire d’une mai­son bien que son nom n’a, selon elle, rien à voir avec la ville bre­tonne.

Formation

Marie-Eve Mal­ouines est tit­u­laire d’une licence en let­tres mod­ernes (uni­ver­sité Paris III – Cen­si­er).

Parcours professionnel

De 1988 à 1990

Elle débute sa car­rière sur les sta­tions du réseau France Bleu, en se spé­cial­isant en poli­tique, à Mar­seille.

1989 à 1995

Jour­nal­iste poli­tique à France Inter, d’abord aux infor­ma­tions générales puis à par­tir de 1990 au ser­vice poli­tique.

Depuis 1995

Nom­mée au ser­vice poli­tique de France Info, qu’elle dirige depuis juil­let 2004. Elle lance en 2008 le pre­mier « zap­ping » radio des déc­la­ra­tions poli­tiques des invités des médias audio-visuels.

Depuis 2004

Co-ani­ma­trice de l’émis­sion « ques­tions d’in­fo » sur LCP-Assem­blée nationale, présen­tée par Frédéric Haz­iza de LCP-Assem­blée nationale, avec Françoise Fres­soz du Monde et Sylvie Malig­orne, puis Frédéric Dumoulin (AFP).

Depuis 2008

Vice-prési­dente de l’As­so­ci­a­tion des jour­nal­istes par­lemen­taires

6 mai 2015

Nom­mée à la prési­dence de la chaîne Par­lemen­taire de l’Assem­blée Nationale (LCP-AN). Elle a été préférée à Gérard Leclerc, tit­u­laire du poste depuis 2009 et can­di­dat à sa suc­ces­sion. Marie-Ève Mal­ouines, qui souhaite ori­en­ter vers les jeunes une chaîne à l’au­di­ence pour l’heure con­fi­den­tielle (0,4% de parts de marché) mal­gré des moyens impor­tants soit 16,9 mil­lions d’eu­ros de bud­get en 2014 et 70 salariés, pren­dra ses fonc­tions le 8 juin 2015.

Parcours militant

Non ren­seigné.

Ce qu’elle gagne

Non ren­seigné.

Publications

  • Deux hommes pour un fau­teuil, Chroniques de la cohab­i­ta­tion 1997–2001, Fayard, 2001, 350 p.
  • La madone et le cul­b­u­to ou l’in­lass­able ambi­tion de Ségolène Roy­al et François Hol­lande, Fayard, 2006, 360 p.
  • Ségolène Roy­al, l’in­soumise (avec Carl Meeus), Fayard, 2007, 345 p.
  • Nico­las Sarkozy: Le pou­voir et la peur, Stock, 2010, 240 p.
  • François Hol­lande ou la force du gen­til, Fayard, 2010, 240 p.
  • Paris de femmes, Fayard, 2014, 312 p.

Elle a égale­ment fourni la trame d’une bande dess­inée con­sacrée à François Hol­lande à l’Élysée ; le dessi­na­teur est Christophe Faraut, alias Faro, dessi­na­teur de presse. Deux tomes sont déjà parus.

  • Moi, Prési­dent (tome 1), Jun­gle, 2013, 54 p.
  • Moi, Prési­dent (tome 2), Jun­gle, 2014, 54 p.

Faits marquants

En janvier 2009

Elle refuse la légion d’honneur : « Je ne vois vrai­ment rien, dans mon par­cours, qui puisse jus­ti­fi­er une telle dis­tinc­tion ». C’est Roger Karoutchi, alors secré­taire d’État chargé des rela­tions entre le gou­verne­ment et le Par­lement qui avait établi la liste des pro­mus. L’État a expliqué son choix par le fait qu’elle apparte­nait à l’as­so­ci­a­tion de la presse par­lemen­taire, comme Françoise Fres­soz, chef du ser­vice poli­tique au quo­ti­di­en Le Monde qui a égale­ment refusé la déco­ra­tion.

Selon l’heb­do­madaire économique Chal­lenges Marie-Ève Mal­ouines aurait béné­fi­cié d’une voie royale pour pren­dre la tête de la chaîne par­lemen­taire : en témoign­eraient la volon­té maintes fois répétée en privé de Claude Bar­tolone de porter une femme à la tête de la chaîne – ce que Le Monde a con­fir­mé par ailleurs – mais aus­si le dés­in­térêt des can­di­dats pour une élec­tion qui sem­blait être jouée d’a­vance. Ain­si, con­traire­ment aux appels à can­di­da­tures précé­dents, cette fois il n’y avait que deux can­di­dats – dont le prési­dent de la chaîne en exer­ci­ce – con­tre cinq à dix aupar­a­vant.

Lire la suite : ojim.fr/portraits/marie-eve-malouines/

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision