Accueil | Actualités | Médias | Marie-Ève Malouines candidate à la présidence de LCP-AN
Pub­lié le 5 avril 2015 | Éti­quettes : , ,

Marie-Ève Malouines candidate à la présidence de LCP-AN

Deux candidats ont été présélectionnés le 30 mars dernier pour la présidence de la Chaîne Parlementaire - Assemblée Nationale (LCP-AN), a annoncé l'Assemblée Nationale. Il s'agit de l'actuel titulaire du poste, Gérard Leclerc, candidat à sa succession, et de Marie-Ève Malouines, chef du service politique de France Info.

Les deux candidats seront auditionnés le 13 avril par le comité de sélection composé de députés de toute tendance. Le 8 juin, l'un d'eux prendra ses fonctions pour trois nouvelles années. Marie-Ève Malouines, passée par les services politiques de Radio France, France Inter et France Info, collabore déjà à l'émission « Questions d'info » sur LCP-AN. Gérard Leclerc est un ancien des services économiques d'Europe 1, RMC, Antenne 2, puis France 2 et France 3. Il est président de LCP depuis 2009.

Disposant d'un budget de 16,6 millions d'euros en 2014, la chaîne a vu son budget croître de 8.8% alors que son audience plafonne à 0,4% de l'Audimat. Elle emploie néanmoins 70 salariés, tout en ayant recouru en 2013 à 3300 journées d'intermittents ou de pigistes. L'un des chantiers que pourrait avoir à mener le ou la titulaire de la présidence est la fusion avec Public Sénat (18,4 millions d'euros de budget en 2014) qui pourrait faire économiser de 5 à 7 millions d'euros à l’État, une économie bienvenue en ces temps d'austérité forcée.

Crédit photo : France Info

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This