Plenel accuse à tort un responsable du FN de menaces de mort

Plenel accuse à tort un responsable du FN de menaces de mort

Invité du « Grand Journal » de Canal+ jeudi 5 février, Edwy Plenel a indiqué avoir fait une déposition au commissariat du XIème arrondissement suite à des menaces de morts proférées à l’encontre de deux journalistes de Médiapart, Marine Turchi et Alexandre Laske, par Axel Loustau, trésorier du micro-parti de Marine Le Pen, « Jeanne ».

« Ils lui ont dit “on va te tuer”, “on va t’attendre chez toi”, il y a une violence de l’entourage de Marine Le Pen, qui est d’une vieille extrême-droite assez brutale », a-t-il déclaré.

Le lendemain, la Société des journalistes de Médiapart dénonçait également dans un communiqué une « agression par des responsables du micro-parti de Marine Le Pen », indiquant que des « menaces de mort » avaient été proférées le 30 janvier à l’encontre des deux journalistes qui « faisaient leur travail d’enquête dans des conditions tout à fait claires et transparentes ».

Selon Plenel, Marine Turchi et Alexandre Laske se sont retrouvés, au métro de la Porte de Saint-Cloud, cernés « par un groupe de quatre à cinq personnes, parmi lesquelles Axel Loustau ». « Le plus virulent et le plus menaçant était Olivier Duguet », a-t-il poursuivi expliquant que ce dernier a « foncé comme un fou furieux sur Marine Turchi, cherchant à l’agresser physiquement, en la tutoyant et en lui lançant : ‘Je vais te tuer !… Je vais te retrouver !… Je vais t’attendre en bas de chez toi !… ‘ »

Pourtant, il semblerait que la scène ne se soit pas déroulée telle qu’elle est décrite par Médiapart. Mis en cause directement par Plenel sur le plateau du « Grand Journal », Axel Loustau a téléphoné vendredi à Alexandre Laske pour lui demander des explications.

Enregistrant son appel, il rappelle qu’il n’a pas menacé de mort Mme Turchi, ce que confirme son interlocuteur. Pire : la journaliste et M. Loustau ont même été prendre un café après les faits ! Aussi, le contexte de l’altercation n’a pas été mentionné par Médiapart. Et pour cause… selon le trésorier de « Jeanne », les envoyés de Plenel seraient venus jusqu’à son bureau et auraient même « essayé de forcer la porte de la maison de (s)on ami »… On est loin des « conditions tout à fait claires et transparentes » d’un travail journalistique honnête…

Quand à Marine Le Pen, à qui Mediapart demandait de « condamner sans ambiguïté aucune ces agissements », sa réponse a été des plus directes : « Je ne réponds pas à Médiapart. » À raison ?

Voir nos portraits de Marine Turchi et d’Edwy Plenel, ainsi que notre infographie de Mediapart

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook