Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Philippe Cohen à Radio Courtoisie : Abel Mestre brandit un carton rouge
Publié le 

14 janvier 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Philippe Cohen à Radio Courtoisie : Abel Mestre brandit un carton rouge

Philippe Cohen à Radio Courtoisie : Abel Mestre brandit un carton rouge

Emmanuel Ratier, directeur du « Libre journal de la résistance française » sur Radio Courtoisie, a invité le 9 janvier 2013 Philippe Cohen à parler de sa biographie de Jean-Marie Le Pen, récemment parue, qu’il a cosigné avec Pierre Péan. Il n’en a pas fallu plus au militant d’extrême-gauche et journaliste au Monde Abel Mestre pour sortir un carton rouge. Il a en effet publié dès le lendemain un article intitulé « Philippe Cohen, biographe de Le Pen, promeut son livre en eaux troubles » sur son blog « droites-extrêmes ». « Mais où va Philippe Cohen ? » se demande gravement notre arbitre des élégances qui souligne, à charge pour le pauvre Cohen, que « le ton de l’émission » était « très cordial » !

Emmanuel Rati­er qual­i­fié d’« archiviste obsédé par les com­plots de toute nature » a répon­du à l’auteur de l’article qu’il ne se recon­nais­sait pas dans les thès­es « com­plo­tistes » mais qu’il croy­ait à « l’influence des réseaux et des clubs d’influence que, par com­mod­ité lex­i­cale, on appelle sou­vent en français “lob­bies” » « Le Monde con­sacre régulière­ment des arti­cles aux “lob­bies” très act­ifs à l’Assem­blée nationale sans que Le Monde soit alors taxé de “com­plo­tisme” », a‑t-il fait remar­quer dans un mail pub­lié à la suite de l’article d’Abel Mestre.

Le livre de Péan et Cohen, sans par­ti-pris, tente de rétablir cer­taines vérités con­cer­nant Jean-Marie Le Pen et de mon­tr­er com­ment la gauche s’est accom­mod­ée de pieux men­songes dans le cadre de la stratégie délibérée de « dia­boli­sa­tion » qu’elle avait élaborée, stratégie à laque­lle Jean-Marie Le Pen, s’est néan­moins prêté de bon cœur.

Mais écrire sur Jean-Marie Le Pen sans véhiculer le folk­lore savam­ment mis en place depuis trente ans sem­ble s’apparenter à un acte de haute trahi­son pour cer­tains jour­nal­istes de gauche. Pour Mestre, cela ne fait ain­si aucun doute : « Le livre se pose en défenseur de Jean-Marie Le Pen sur plusieurs sujets, au pre­mier rang desquels l’antisémitisme et la tor­ture en Algérie. »

Sur la ques­tion du sou­tien de Marine Le Pen à son livre, Philippe Cohen a con­fessé à Emmanuel Rati­er s’être lais­sé con­va­in­cre par l’analyse du même Abel Mestre selon laque­lle ce sou­tien procéderait d’une démarche pure­ment stratégique visant à le délégitimer. « Quelqu’un qui est accusé par la gauche d’agir en faveur du Front Nation­al, si Marine Le Pen dit il “est for­mi­da­ble”, ça ne lui donne pas un coup de main… », a‑t-il expliqué en riant.

Abel Mestre cité pos­i­tive­ment sur Radio Cour­toisie aurait-il eu peur d’être aspiré par ces « eaux trou­bles » qui sem­blent telle­ment le fascin­er ?

Suite à la paru­tion de sa biogra­phie, Philippe Cohen a quit­té la rédac­tion de Mar­i­anne où il occu­pait notam­ment le poste de rédac­teur en chef de la ver­sion web de l’hebdo. Le 24 novem­bre, Mau­rice Szafran, PDG de Mar­i­anne, attaquait en effet vio­lem­ment le livre sur deux pages, accu­sant celui-ci d’être « une entre­prise de blanchi­ment idéologique »… Philippe Cohen sera alors con­traint de réclamer un droit de réponse dans son pro­pre jour­nal…

« Ce n’est pas seule­ment ma bio qui a fait que je quitte Mar­i­anne », a pour­tant assuré Philippe Cohen à Emmanuel Rati­er. « Je suis entré dans un jour­nal icon­o­claste, cen­sé dire la vérité aux lecteurs, et Mar­i­anne est devenu un jour­nal de gauche qui a du mal à trou­ver sa place entre Les Inrocks et Le Nou­v­el Obs et je ne m’y retrou­vais plus », a‑t-il expliqué à l’antenne.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision