Accueil | Actualités | Médias | Cohen et Marianne, c’est fini !
Pub­lié le 9 janvier 2013 | Éti­quettes : ,

Cohen et Marianne, c’est fini !

C'est une page qui se tourne chez Marianne. PresseNews annonce en effet que Philippe Cohen, l'un des fondateurs de l'hebdomadaire quittera le journal à la fin du mois.

On savait que les relations entre Maurice Szafran, directeur de l'hebdo, et Philippe Cohen n'étaient pas faciles. Déjà, durant l'été 2012, ce dernier avait démissionné de son poste de rédacteur en chef de la version Web de l'hebdo, en désaccord avec son patron sur la stratégie numérique à adopter pour relancer et renouveler le site.

La sortie du livre de Philippe Cohen et de Pierre Péan, Le Pen, une histoire française, avait été l'occasion d'un nouvel accrochage entre les deux hommes. On se souvient, en effet, que Pierre Szafran avait publié deux pages dans l'hebdomadaire, accusant le livre et ses auteurs – et donc son journaliste - d'avoir lancé une « entreprise de blanchiment » du Front National et de son fondateur.

Aujourd'hui, la rupture est consommée. On ignore cependant quel accord financier a été conclu.

Source : PresseNews - Crédit photo : capture d'écran BFMTV

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

100% récolté
Nous avons récolté $231 sur $2. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux