Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Benjamin Stora et l’Algérie française : quand la pétition du Monde fait un flop
Benjamin Stora et l’Algérie française : quand la pétition du Monde fait un flop

27 novembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Benjamin Stora et l’Algérie française : quand la pétition du Monde fait un flop

Benjamin Stora et l’Algérie française : quand la pétition du Monde fait un flop

Benjamin Stora et l’Algérie française : quand la pétition du Monde fait un flop

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles a consacré son hors-série d’octobre 2019 à l’histoire de l’Algérie française. Un article paru à l’occasion, intitulé “Benjamin Stora, historien officiel”, revenait sur la vision de cette guerre de ce professeur d’histoire à l’université Paris-XIII, juif d’Algérie, ancien trotskiste et toujours proche de la gauche de la gauche. Fréquemment adulé par ses camarades idéologiques, Stora fait aussi l’objet de critiques régulières comme en témoigne par exemple, cette pétition.

Cet arti­cle n’a pas plu à l’In­tel­li­gentsia qui s’est empressée de crier à “l’antisémitisme” véhiculé par ce “jour­nal islam­o­phobe” (sic). Le Monde est allé jusqu’à se faire l’écho d’une péti­tion de sou­tien au chercheur qui aurait été signée par 400 “intel­lectuels”, dont l’économiste social­iste Thomas Piket­ty ou le démo­graphe Hervé Le Bras.

Le Monde et Les Inrocks en première ligne pour Benjamin

La majorité des rares arti­cles sur le sujet repren­nent prin­ci­pale­ment les argu­ments de Sto­ra, qui se dit sur son site inter­net, vic­time d’une “attaque anti­sémite” sim­i­laire à celles lors de l’affaire Drey­fus (rien que ça !). Ces arti­cles relaient la pétition.

Le Monde et Les Inrocks sont les plus remon­tés (Poli­tis étant hors caté­gorie) con­tre Valeurs Actuelles, qual­i­fié unanime­ment “d’ultraconservateur”, Le Monde par­le même d’une “charge d’une rare vio­lence” portée par cette “droite dure décom­plexée”. Ensuite, les deux médias relaient large­ment ce nom­bre de « 400 » sig­nataires alors qu’ils ne sont que 285 sur le site de Ben­jamin Sto­ra

L’Obs et France Info sont d’ailleurs bien plus mod­érés en ne par­lant unique­ment de “plus de 250 sig­nataires”, se lim­i­tant à évo­quer le “con­ser­va­teur” Valeur Actuelles et rap­porter les pro­pos de Sto­ra et de Bruno Lare­bière, auteur de l’article pointé du doigt.

Autre obses­sion du Monde et des Inrocks : rap­pel­er que “Macron avait accordé un long entre­tien fin octo­bre” à l’hebdomadaire, comme s’ils cher­chaient à créer dans la tête de leurs lecteurs de vilains amal­games, qu’habituellement ils sont si prompts à dénon­cer. Poli­tis en fait de même tout en par­lant par ailleurs “d’hebdomadaire d’extrême droite”, “nauséabond”, rap­pelant “les pires opus­cules de Rebatet, Drieu, Céline ou Brasil­lach avant 1945” (resic), ce qui n’étonnera pas venant de cet heb­do­madaire proche de l’ex­trême gauche.

Libération, Médiapart et cie, aux abonnés absents

C’est au total seule­ment une petite dizaine d’articles qui relaient cette “odieuse attaque” dont aurait été vic­time l’universitaire, sans oubli­er Yahoo actu­al­ités, Orange et France 24, s’étant con­tentés de copi­er-coller France Info.

Libéra­tion, Médi­a­part, Mar­i­anne et d’autres grands jour­naux n’ont pas écrit une ligne sur cette “affaire” ! Edwy Plenel s’est con­tenté de tweet­er.

Le sujet sem­ble telle­ment pas­sion­ner que le pre­mier arti­cle est venu de Poli­tis et sor­ti le 14 novem­bre (le dossier était d’octobre !), 6 jours plus tard Le Monde s’est réveil­lé, pour être enfin suivi par quelques arti­cles dans les jours suiv­ants. Pas facile de défendre nos Drey­fus du XXIe siè­cle dans cette France nauséabonde.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.