Accueil | Actualités | Médias | Minute : Patrick Cousteau démissionne
Pub­lié le 29 mai 2013 | Éti­quettes : , ,

Minute : Patrick Cousteau démissionne

Selon le bimédia Nouvelles de France, le rédacteur en chef de Minute devrait très prochainement annoncer sa démission.

Patrick Cousteau avait succédé au printemps 2011 à Bruno Larebière au poste de rédacteur en chef de l’hebdo « politiquement incorrect » classé à l’extrême droite par les médias traditionnels. Parmi les faits d’armes de Patrick Cousteau, on se souvient notamment de l’entretien avec Gérard Longuet, en avril 2012, qui affirmait voir en Marine Le Pen « un interlocuteur », entretien qui avait provoqué un scandale médiatique, comme celui de Thierry Mariani, publié en une quelques mois plus tôt (octobre 2011) ou celui de Nadine Morano en juin 2012.

Nouvelles de France ne donne pas d’informations supplémentaires sur les raisons de cette démission. Le nom du successeur reste également inconnu.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This