Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Nantes : l’agence de presse spécialisée API rachetée par Ouest-France

15 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Nantes : l’agence de presse spécialisée API rachetée par Ouest-France

Nantes : l’agence de presse spécialisée API rachetée par Ouest-France

Spécialisée dans l’information économique régionale et l’événementiel (Digital Change à Nantes etc.) l’agence de presse API, basée à Nantes et créée en 1990 par Dominique Luneau, ancien rédac-chef de Presse-Océan – lui-même racheté par Ouest-France depuis – compte 15 salariés pour 1,70 millions de chiffre d’affaires. Elle vient d’être rachetée par le groupe Ouest-France, ce qui renforce le monopole du groupe de presse dans les Pays de Loire.

Des offres pour les entreprises

API four­nit aus­si du con­tenu pour les titres nationaux de la presse économique (LSA, l’Usine Nou­velle, les Echos…). Le groupe SIPA Ouest-France a annon­cé vouloir « accélér­er son développe­ment auprès des cibles pro­fes­sion­nelles, aus­si bien en matière de vente de con­tenus qu’en matière pub­lic­i­taire et de vente de ser­vices ». Dans un com­mu­niqué, le groupe annonce « une offre spé­ci­fique d’abonnements Ouest-France avec API des­tinée aux entre­pris­es de la région ouest [Haute-Bre­tagne, Pays de Loire] et éten­due à la Nor­mandie, une offre pub­lic­i­taire ren­for­cée […], une offre d’évènements puis­sante avec Dig­i­tal Change et Social Change […] une offre éten­due de ser­vices ».

Quasi-monopole de Ouest-France

L’acquisition ren­force aus­si le car­ac­tère monop­o­lis­tique du groupe dans l’ouest de la France. Si à la pointe bre­tonne sub­siste le Télé­gramme en Basse-Bre­tagne – qui s’appuie aus­si sur l’évènementiel, via une fil­iale dédiée, OC Sport, basée à Lori­ent et qui organ­ise notam­ment la Route du Rhum, la Soli­taire du Figaro, la Transat AG2R la Mon­di­ale, le Marathon de Genève ou les Hautes Routes cyclistes. Elle vient de pren­dre une par­tic­i­pa­tion dans UTMB (Ultra-Trail du Mont Blanc et événe­ments fran­chisés).

Plus à l’est et si on exclut quelques feuilles d’extrême-gauche à l’audience micro­scopique, il ne reste guère, face au mastodonte Ouest-France, que quelques sites locaux (Agence Bre­tagne Presse dont le gros du lec­torat est fin­istérien, le Jour­nal de la Bre­tagne du région­al­iste Chris­t­ian Troad­ec, cen­tré sur Carhaix, qui viv­ote, le satyrique nan­tais la Let­tre à Lulu, ani­mé essen­tielle­ment par le cor­re­spon­dant de jour­naux parisiens Nico­las de la Casinière – ancien col­lab­o­ra­teur d’Ouest-France licen­cié pour ses posi­tions dans son jour­nal, l’Echo d’Ancenis et du Vig­no­ble, dernier heb­do­madaire indépen­dant du départe­ment, proche de la droite locale, les infos du pays Gal­lo dans le cen­tre du Mor­bi­han, Châteaubri­ant Actu­al­ités, Medi­aweb et Saint-Nazaire News à Saint-Nazaire. Depuis plusieurs années, ont dis­paru suc­ces­sive­ment la Chaus­sette, jour­nal (de gauche) indépen­dant d’Ancenis, le cour­ri­er de la Mée, ori­en­té social­iste, le Nou­v­el Ouest d’Hervé Louboutin, ex-rédac-adjoint de Presse-Océan.

Du côté de la presse général­iste régionale enfin, face à Ouest-France ne reste guère que Breizh Info, fondé il y a presque six ans. En Loire-Atlan­tique, Presse-Océan a per­du la moitié de ses lecteurs en dix ans ; son con­tenu assez insipi­de et ses arti­cles sou­vent à la traîne d’Ouest-France (quand on ne retrou­ve pas exacte­ment le même con­tenu, pho­to y com­pris, au titre de la mutu­al­i­sa­tion) et de Breizh-Info – qui sort un scoop, repris sans cita­tion ni ren­voi 24 à 48h plus tard par la presse main­stream – n’incite guère à l’optimisme pour l’ex-journal nan­tais mangé par l’ogre ren­nais.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision