Accueil | Actualités | Médias | Michel Drucker victime du « racisme de l’âge » ?
Pub­lié le 7 janvier 2016 | Éti­quettes : , ,

Michel Drucker victime du « racisme de l’âge » ?

À plus de 70 ans, Michel Drucker en a vu passer, des racismes.

Aujourd'hui, à défaut de combattre l'éternel racisme des Français à travers son émission phare du politiquement correct, celui-ci, directement menacé, a dénoncé le « jeunisme » en vogue à France Télévisions.

Pour l'animateur historique de « Vivement dimanche ! », ce jeunisme n'est autre qu'un « racisme de l'âge ». « J'espère simplement que les dirigeants de France Télévisions garderont un ou deux anciens. Mais je sens qu'il faut faire jeune », s'est-il expliqué. Ancien parmi les anciens, ce dernier ne se fait d'ailleurs « aucune illusion » même si, égoïstement, il ne serait « pas mécontent » d'être « le dernier des seniors ».

« Je ne devrais plus être là depuis très longtemps. Cinquante ans de carrière, c'est surréaliste ! Si ça m'arrive d'être viré, il ne faudra pas pleurer, parce que j'ai vécu des moments magnifiques », a-t-il confessé, lui qui est présent sur le petit écran depuis la première chaîne de l'ORTF ! En cas de mise à l'écart, il se tournerait vers la scène, la radio et le sport.

En attendant, le pape dominical de la 2 espère tout de même « faire partie de ceux qui restent des repères pour les gens ». Un repère, il l'a été, sans aucun doute, pour toute une génération. Mais pour quels résultats ? C'est une autre histoire...

Voir notre portrait de Michel Drucker

Crédit photo : a-k-photography via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

22% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 445,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux