Accueil | Actualités | Médias | Médias : On peut fumer sur Paris Première
Pub­lié le 21 mars 2013 | Éti­quettes :

Médias : On peut fumer sur Paris Première

La chaine de télévision Paris Première ne sera pas sanctionnée pour avoir diffusé, le 9 novembre 2011, une émission de Guillaume Durand où certains invités fumaient une cigarette.

Le tribunal correctionnel a donné raison à la chaîne, poursuivie par une association de lutte contre le tabagisme et pour le droit des non-fumeurs, refusant d’appliquer plus sévèrement la loi Évin de 1991 interdisant toute publicité, directe ou non, en faveur du tabac à la télévision. Paris Première s’est défendue en soulignant que son émission « Rive droite » était peu regardée des jeunes et visait plutôt des CSP+ (catégories socio-professionnelles privilégiées). Aussi, la chaîne thématique du groupe M6 a rappelé qu’aucune des personnalités concernées – Virginie Efira, Benjamin Biolay et Philippe Tesson – n’avait fait de « discours laudatif ou incitatif » à l’égard du tabac.

L’association estimait, pour sa part, que des personnalités « branchées » fumant une cigarette causaient « un impact extrêmement important » sur le public et contribuaient à la banalisation du tabac. Elle avait attaqué la chaîne pour publicité et propagande en faveur du tabac.

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This