Accueil | Actualités | Médias | Médias : On peut fumer sur Paris Première
Pub­lié le 21 mars 2013 | Éti­quettes :

Médias : On peut fumer sur Paris Première

La chaine de télévision Paris Première ne sera pas sanctionnée pour avoir diffusé, le 9 novembre 2011, une émission de Guillaume Durand où certains invités fumaient une cigarette.

Le tribunal correctionnel a donné raison à la chaîne, poursuivie par une association de lutte contre le tabagisme et pour le droit des non-fumeurs, refusant d’appliquer plus sévèrement la loi Évin de 1991 interdisant toute publicité, directe ou non, en faveur du tabac à la télévision. Paris Première s’est défendue en soulignant que son émission « Rive droite » était peu regardée des jeunes et visait plutôt des CSP+ (catégories socio-professionnelles privilégiées). Aussi, la chaîne thématique du groupe M6 a rappelé qu’aucune des personnalités concernées – Virginie Efira, Benjamin Biolay et Philippe Tesson – n’avait fait de « discours laudatif ou incitatif » à l’égard du tabac.

L’association estimait, pour sa part, que des personnalités « branchées » fumant une cigarette causaient « un impact extrêmement important » sur le public et contribuaient à la banalisation du tabac. Elle avait attaqué la chaîne pour publicité et propagande en faveur du tabac.

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen via Wikimedia (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux