Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Matthieu Pigasse, riche banquier trop endetté

17 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Matthieu Pigasse, riche banquier trop endetté

Matthieu Pigasse, riche banquier trop endetté

Nous avons déjà publié plusieurs articles sur la galaxie Pigasse, son infographie, pourquoi il a dû vendre une partie de ses parts dans Le Monde au Tchèque Daniel Kretinsky, une lettre (anonyme, donc à prendre avec toutes les précautions d’usage) d’un salarié de son groupe médias. Il est possible que Matthieu Pigasse soit contraint de vendre la totalité de ses parts dans Le Monde à Daniel Kretinsky nous apprend la Lettre A du 20 mai 2019. Analyse.

Des emprunts qu’il faudra un jour rembourser

Quand on est ban­quier vedette chez Lazard, on trou­ve des prê­teurs. Et il faut un cer­tain nom­bre de mil­lions d’euros pour se faire une place au soleil dans les médias. Faisons les comptes en arrondis­sant. Cinquante mil­lions pour Le Monde, une bonne quin­zaine pour Les Inrock­upt­ibles entre le rachat et les pertes entre 2009 et 2017 (les chiffres 2018 ne sont pas con­nus à ce jour), sans doute la même somme pour Radio Nova rachetée en 2015, une petite dizaine de mil­lions pour Rock en Seine, et quelques broutilles autour de Medi­awan et d’une société de dis­tri­b­u­tion de dis­ques, le total doit tourn­er autour de 100M€.

Les prê­teurs sont la Banque Pala­tine (avec une cau­tion non exer­cée de Xavier Niel), le groupe pub­lic­i­taire anglais WWP, un indus­triel indi­en, sans doute d’autres ban­ques. Une par­tie de ces emprunts ont sans doute été rem­boursés par la vente des 49% de LMN (voir infra) mais loin de la total­ité.

Arrive Daniel Kretinsky

Homme prov­i­den­tiel le tchèque promet (somme qui n’a jamais été con­fir­mée ni démen­tie) cent mil­lions d’euros pour LNM (Le Nou­veau Monde), la société de Pigasse qui détient ses parts dans Le Monde, voir notre info­gra­phie sur le groupe ICI https://www.ojim.fr/infographie-groupe-monde/, une somme sur laque­lle per­son­ne n’est capa­ble de surenchérir. Mais cette offre PORTE SUR LA TOTALITE DES PARTS et non sur les 49% acquis en octo­bre 2018.

Au 17 juin 2019, Kretinsky n’est tou­jours pro­prié­taire que de 49% de LMN, la société des rédac­teurs du Monde doit agréer tout nou­v­el action­naire de con­trôle et voit avec méfi­ance l’arrivée du tchèque. Entretemps la dette résidu­elle court tou­jours. La par­tic­i­pa­tion de Pigasse dans le fond d’investissement dans les médias Medi­awan de Niel et Cap­ton est une bonne affaire et pour­rait rap­porter vite autour de 16M€ et encore 8M€ en 2020, mais il est dif­fi­cile de se décider à se sépar­er d’une par­tic­i­pa­tion dans une société en pleine ascen­sion. Ray­on de soleil dans un ciel som­bre, Matthieu Pigasse est devenu en mai 2019 respon­s­able mon­di­al de Lazard, devenant le numéro 2 ou 3 de la banque.

Mal­heureux au jeu, heureux en amour dit le proverbe que l’on pour­rait adapter en mal­heureux dans les médias heureux à la banque.

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.