Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Libé réorganisé en cinq pôles en 2015

4 septembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Libé réorganisé en cinq pôles en 2015

Libé réorganisé en cinq pôles en 2015

4 septembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

La présentation du futur plan de développement du quotidien Libération aux salariés, initialement prévue mardi 3 septembre, n’a finalement pas eu lieu.

Selon plusieurs sources en interne, les travaux n’étaient pas com­plète­ment final­isés. Un comité d’entreprise pro­gram­mé le même jour a lui aus­si été repoussé sine die. Il devrait avoir lieu courant sep­tem­bre. Voici néan­moins les grandes lignes du futur chantier cen­sé remet­tre Libéra­tion sur les rails. Le jour­nal devrait ain­si remiser en 2015 son organ­i­sa­tion en ser­vices pour adopter un fonc­tion­nement en pôles mul­ti­mé­dias. Ils seraient au nom­bre de cinq dans la nou­velle organ­i­sa­tion imag­inée par Pierre Fraiden­raich, le directeur général de Presse Médias Par­tic­i­pa­tions. La poli­tique et l’économie seront ain­si regroupées au sein d’un pôle « Pou­voirs ». Le pôle « Futur » aura lui trait aux nou­velles tech­nolo­gies tan­dis que les pages « Planète » traiteront des ques­tions envi­ron­nemen­tales et d’une par­tie de l’international. Les pôles « Idées » et «  Cul­ture » fer­meront la marche dans le chemin de fer du quo­ti­di­en. Une for­mule rénovée du print et du web sera lancée en jan­vi­er 2015.

La nou­velle organ­i­sa­tion de la rédac­tion et l’articulation entre le print et le numérique seront le bras armé du nou­veau Libé. La pri­or­ité est claire­ment don­née au site web Liberation.fr pour l’actualité chaude. Le quo­ti­di­en sera cen­tré sur l’analyse, le décryptage et les dossiers. La mise en place du bimé­dia, moins gour­mand en moyens humains, sera favorisée par une réduc­tion sen­si­ble des effec­tifs. La diminu­tion de la masse salar­i­ale est égale­ment une con­di­tion cen­trale du retour à l’équilibre. Alors que Libéra­tion a per­du 2,5 mil­lions d’eu­ros l’an­née dernière (pour 55 mil­lions d’eu­ros de CA), le recul sera encore plus net cette année. Le déficit prévi­sion­nel avoisin­erait les 4 mil­lions d’eu­ros. La dif­fu­sion (DTP OJD : 101 616 exem­plaires, ‑15%) et la pub­lic­ité ont, quant à elles, bais­sé dans les mêmes pro­por­tions au dernier semes­tre 2013 et pre­mier semes­tre 2014. Bruno Ledoux, offi­cielle­ment copro­prié­taire de Libéra­tion avec Patrick Drahi depuis fin juil­let, souhaite au min­i­mum une cinquan­taine de départs (sur 250) dans le cadre de la clause de ces­sion. Pour par­venir à ce chiffre le plus rapi­de­ment pos­si­ble, le duo met les moyens. Les avan­tages de la clause, d’habitude réservé aux seuls jour­nal­istes, sont ouverts à l’ensemble des per­son­nels. Par ailleurs, un bonus de 12 000 euros est pro­posé aux salariés qui la saisiront avant fin septembre.

La créa­tion d’un écosys­tème autour de la mar­que Libéra­tion, afin de sor­tir du mono-pro­duit actuel, est l’autre pan du pro­jet. Homme de télévi­sion (il a été directeur général de i>Télé), Pierre Fraiden­raich ambi­tionne par ailleurs que l’é­cosys­tème Libé com­prenne aus­si au print­emps prochain une radio (elle est déjà en beta test sur le site) et, surtout, une télévi­sion. Si le mode de dif­fu­sion de la chaîne n’a pas été pré­cisé, le câble, dont l’autre copro­prié­taire de Libéra­tion, Patrick Drahi, est le leader en France avec Numer­i­ca­ble, sem­ble une hypothèse plausible.

Crédit pho­to : Luc Legay via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés