Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Lyon Capitale assigne un web-magazine en justice
Lyon Capitale assigne un web-magazine en justice

13 septembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Lyon Capitale assigne un web-magazine en justice

Lyon Capitale assigne un web-magazine en justice

Lyon Capitale assigne un web-magazine en justice

Après Le Parisien qui, il y a quelques semaines avait assigné une blogueuse en justice pour un nom de domaine trop proche de sa marque, le mensuel Lyon Capitale en fait de même.

Le web-mag­a­zine Lyonnes, qui cou­vre l’ac­tu­al­ité d’en­tre­pre­neurs de la métro­pole, vient de recevoir une mise en demeure de sa part. Lyon Cap­i­tale estime que le titre de la plate-forme, fondée par trois jeunes lyon­nais­es, ressem­ble trop à une décli­nai­son de sa mar­que, qui avait été déposée en mars 2010. Le men­su­el demande aux « Lyonnes » que leur nom de domaine lui soit cédé « à titre gracieux ».

Sur leur page Face­book, l’équipe du web-mag­a­zine explique : « Il est navrant de voir que notre mes­sage, fédéra­teur de la jeunesse d’une ville, soit amoin­dri par la réal­ité de la jun­gle urbaine. » Et d’a­jouter à l’at­ten­tion de ses lecteurs : « Même si les ‘L******’ ne peu­vent plus rugir pour le moment, votre sou­tien est extrême­ment touchant. »

Du côté de Lyon Cap­i­tale, on s’é­tonne de la polémique. « Je suis sur­prise de leur sur­prise », a déclaré la direc­trice de la com­mu­ni­ca­tion du men­su­el au Nou­v­el Obs. « Lyon’nes est une mar­que déposée qui appar­tient à ‘Lyon Cap­i­tale’ et nous sommes con­traints de pro­téger nos mar­ques », ajoute-t-elle.

Didi­er Maïs­to, prési­dent de Fidu­cial Médias et directeur de la rédac­tion de Lyon Cap­i­tale a quant à lui assuré que l’affaire venait de se régler : « J’ai con­tac­té l’avocate de Lyonnes et l’équipe va se met­tre en quête d’un nou­veau nom. » 

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.

Emmanuel Kessler

PORTRAIT — Né en 1963 à Paris, d’un père directeur de recherche au CNRS et d’une mère qui enseignait le judaïsme, Emmanuel Kessler a eu une for­ma­tion philosophique, avant de com­mencer à tra­vailler en 1986 pour la Gazette des Communes.

Patrick de Carolis

PORTRAIT — Dis­cret, fier de ses racines provençales, n’ayant jamais caché sa foi chré­ti­enne et réputé proche de la Droite (ten­dance chi­raqui­enne) mais au cen­tre des réseaux de pou­voir (Le Siè­cle), accusé de pla­giat et pro­mo­teur de la diver­sité à France Télévi­sions, Patrick de Car­o­lis est un OVNI médiatique.