Accueil | Actualités | Médias | Lyon Capitale assigne un web-magazine en justice
Pub­lié le 13 septembre 2014 | Éti­quettes : ,

Lyon Capitale assigne un web-magazine en justice

Après Le Parisien qui, il y a quelques semaines avait assigné une blogueuse en justice pour un nom de domaine trop proche de sa marque, le mensuel Lyon Capitale en fait de même.

Le web-magazine Lyonnes, qui couvre l'actualité d'entrepreneurs de la métropole, vient de recevoir une mise en demeure de sa part. Lyon Capitale estime que le titre de la plate-forme, fondée par trois jeunes lyonnaises, ressemble trop à une déclinaison de sa marque, qui avait été déposée en mars 2010. Le mensuel demande aux « Lyonnes » que leur nom de domaine lui soit cédé « à titre gracieux ».

Sur leur page Facebook, l'équipe du web-magazine explique : « Il est navrant de voir que notre message, fédérateur de la jeunesse d’une ville, soit amoindri par la réalité de la jungle urbaine. » Et d'ajouter à l'attention de ses lecteurs : « Même si les ‘L******’ ne peuvent plus rugir pour le moment, votre soutien est extrêmement touchant. »

Du côté de Lyon Capitale, on s'étonne de la polémique. « Je suis surprise de leur surprise », a déclaré la directrice de la communication du mensuel au Nouvel Obs. « Lyon’nes est une marque déposée qui appartient à 'Lyon Capitale' et nous sommes contraints de protéger nos marques », ajoute-t-elle.

Didier Maïsto, président de Fiducial Médias et directeur de la rédaction de Lyon Capitale a quant à lui assuré que l’affaire venait de se régler : « J'ai contacté l’avocate de Lyonnes et l’équipe va se mettre en quête d’un nouveau nom. »

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

23% récolté
Nous avons récolté 450€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store