Accueil | Actualités | Médias | L’UEJF attaque Valeurs Actuelles qui réplique
Pub­lié le 26 septembre 2013 | Éti­quettes : ,

L’UEJF attaque Valeurs Actuelles qui réplique

Jugeant « haineuse » la « une » de Valeurs Actuelles du jeudi 26 septembre qui titre sur « l’Invasion qu’on nous cache », l’Union des Étudiants Juifs de France (UEJF) a annoncé mercredi qu’elle allait déposer plainte contre l’hebdomadaire pour incitation à la haine raciale.

Dénonçant une tentative d’intimidation, Valeurs Actuelles a répondu quelques heures plus tard qu’elle allait « dès ce soir (…) porter plainte avec constitution de partie civile, contre l’UEJF pour dénonciation calomnieuse, diffamation et atteinte à la liberté d’expression ».

L’hebdomadaire prévient qu’il « se réserve en outre le droit de poursuivre en justice tous ceux qui reprendraient à leur compte les qualificatifs honteux utilisés par l’UEJF ».

Mercredi, David Assouline, le porte-parole du Parti socialiste a qualifié « le magazine de la droite qui assume » de « Valeurs poubelle ».

Ainsi que le montre Slate.fr, Valeurs Actuelles n'en est pas à sa première couverture mettant en scène Marianne et le voile islamique.

Depuis plusieurs mois, l'hebdomadaire muscle ses unes et se droitise. Parallèlement, ses ventes ainsi que ses abonnements progressent fortement.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux