Accueil | Actualité de l'Ojim | L’Ojim et Claude Chollet cités par Arrêt sur images
Pub­lié le 6 janvier 2014 | Éti­quettes : , , , ,

L’Ojim et Claude Chollet cités par Arrêt sur images

Revue de presse - Le site Arrêt sur Images a consacré un article à Robert Ménard et à Marianne. L'Ojim y est cité à propos de l'enquête que nous avons publiée sur ce sujet. Extrait.

(...) le site OJIM, lancé par Claude Chollet (ancien du Grece : groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne, proche de la Nouvelle Droite) publie un papier, le 5 décembre, selon lequel Marianne a manipulé ses lecteurs et surtout mal retranscrit les propos du chercheur. L'OJIM accuse Marianne de manipulation. Sur quelles bases ? D'abord, sur la base d'un courrier de Vivien Hoch à Robert Ménard que l'OJIM dit avoir consulté, et selon lequel Hoch n'incluait absolument pas Ménard. Hoch affirme même avoir dit et écrit à la journaliste de Marianne que l'intéressé tentait de "s’exprimer sincèrement, sans stratégie invisible, et en cela mérite un écho dans le débat public".
Ensuite, l'OJIM se base sur un courrier de l'ex-directeur de Marianne Maurice Szafran à Ménard. "Robert, Sur le fond, tu as raison. Mais tu sais fort bien que la journaliste ne présentera pas ses excuses. C’est étranger à la tradition de la presse française. Il vaut donc mieux que tu agisses comme tu l’entends. Confraternellement. Maurice Szafran", aurait écrit l'ex-PDG de Marianne. Jugement le 16 janvier.

Pour lire l'article intégral, cliquez ici

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.