Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Liberté d’expression : le compte PayPal de Rivarol rétabli

21 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Liberté d’expression : le compte PayPal de Rivarol rétabli

Liberté d’expression : le compte PayPal de Rivarol rétabli

21 décembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

L’hebdomadaire Rivarol a… un certain ton, ton que l’on peut apprécier, honnir, considérer comme appartenant au passé, tout ce que vous voudrez. Mais sa liberté d’expression doit être protégée comme celle de France-Soir ou de Médiapart. En ce sens le rétablissement de son compte Paypal va dans le bon sens.

PayPal et les sous

Pay­Pal est une société améri­caine créé en 1998 sous le nom de Con­fin­i­ty, devenu Pay­Pal en 2002 lors de son entrée en bourse. La société est une des pre­mières à pro­pos­er des paiements en ligne ou des trans­ferts de compte à compte, rem­plaçant les chèques et les vire­ments, ceci aus­si bien entre par­ti­c­uliers, entre entre­pris­es ou entre par­ti­c­uliers et entre­pris­es. Un temps asso­ciée à Ebay, la société s’en est séparée en 2020. Pay­Pal est célèbre pour avoir blo­qué les comptes de Wik­ileaks en 2010 ou ceux d’organisations dénonçant les passeurs de clan­des­tins et leurs complices.

Les béné­fices de Pay­Pal Europe sont dirigés vers le Lux­em­bourg et repar­tent ensuite vers Sin­gapour où la société béné­fi­cie d’un accord fis­cal favorable.

PayPal et Rivarol

Rivarol ouvre un compte Pay­Pal en 2010. Sans accrocs pen­dant douze ans, Pay­Pal décide sans aver­tisse­ment de « restrein­dre défini­tive­ment » le compte en mai 2022. Sans lit­iges financiers, sans inci­dents de paiements, sans préal­ables, mais en rai­son de « risques poten­tiels » non identifiés.

Rivarol porte plainte devant le tri­bunal de com­merce le 15 juil­let, le juge­ment tombe le 7 décem­bre. L’avocat de la société améri­caine plaidait la ritour­nelle habituelle : les règles de la com­mu­nauté « con­tre la haine et les dis­crim­i­na­tions » etc. Le tri­bunal a don­né rai­son à l’hebdomadaire con­damnant Pay­Pal au rétab­lisse­ment du compte sous astreinte et aux dépens. Cette vic­toire est impor­tante et pour­rait faire jurispru­dence : ce n’est pas à une société améri­caine de décider de ce qui est licite ou illicite, légitime ou illégitime en Europe.

Voir aus­si : Rivarol privé d’aides à la presse

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés