Accueil | Actualités | Médias | Exclu des aides à la presse, Valeurs Actuelles saisit Bruxelles
Pub­lié le 19 novembre 2015 | Éti­quettes : , ,

Exclu des aides à la presse, Valeurs Actuelles saisit Bruxelles

Pour s'opposer à la réforme des aides à la presse, voulue par Fleur Pellerin, laquelle exclut les magazines condamnés pour « incitation à la haine ou à la violence », Valeurs Actuelles a décidé de saisir la Commissaire européenne à la concurrence.

Dans un communiqué, l'hebdomadaire affirme avoir déposé plainte auprès de Margrethe Vestager pour « aide d’État incompatible avec le Traité de l'Union Européenne dans le secteur de la presse d'information politique et générale de diffusion nationale ». Pour VA, la réforme imposée récemment par la ministre de la Culture est « contraire aux règles communautaires ».

En excluant les titres condamnés pour les motifs cités plus haut, Fleur Pellerin a souhaité s'assurer que ni Minute, ni Rivarol, ni Valeurs Actuelles ne profitent de la générosité du contribuable. En mai 2015, Valeurs Actuelles a en effet été condamné pour « diffamation et provocation à la discrimination, la haine ou la violence » envers les Roms après une couverture sur cette communauté.

En février 2015, le titre a également été condamné pour « provocation à la discrimination envers les musulmans » suite à sa Une présentant une Marianne voilée avec pour titre : « Naturalisés : l'invasion qu'on cache ».

Après Minute, qui a déjà fait remarquer que le décret de la ministre était erroné, Valeurs Actuelles entame à son tour un bras de fer avec ce gouvernement qui ne souhaite subventionner que la presse politiquement correcte.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This