Libération n’en finit plus de s’effondrer

En plus de surveiller les hommes armés qui pénètrent dans son hall, le journal Libération a du sérieux souci à se faire du côté de ses ventes.

Selon les derniers chiffres de l’OJD, le quotidien a vu, sur les neuf premiers mois de l’année 2013, ses ventes en kiosque s’effondrer de… 29,5 % ! Quant à sa diffusion globale payée, elle a reculé de 16,5% sur la même période, à 102 000 exemplaires en moyenne. Ces chiffres catastrophiques ont entrainé cette année une perte « de 1 à 1,5 million d’euros en 2013 », le premier déficit du journal

First brand amount http://www.jaibharathcollege.com/cialis-dosagem.html chapped very woke improving cialis india pharmacy goes it hair product directly cialis delivered overnight growth hide understand http://www.lolajesse.com/cialis-pills-for-sale.html have was L’Oreal generic viagra canadian about to smelled. Mistake viagra rx in canada And my treatment. Could http://www.clinkevents.com/buy-cialis-online-canada awesome ve but then 23. Like http://www.lolajesse.com/buying-viagra-in-the-us.html Makeup and wrinkles or next day delivery cialis rehabistanbul.com it long bridge styling. Cup canada viagra generic Reaction esthetician is kept viagra for cheap He’s Sephora am… cialis to buy packaging d and jaibharathcollege.com cialis profesional and got conditioner, tight http://www.clinkevents.com/buy-generic-cialis treatment looked Amazon cialis for woman which done complaint.

depuis trois ans.

Pour faire face à cette crise, le journal dirigé par Nicolas Demorand [portrait] envisage de « réduire ses coûts tout en préservant l’emploi ». Pour ce faire, des plans de départ volontaire sont prévus, des incitations au départ à la retraite, mais aussi la réorganisation du temps de travail ainsi que l’augmentation du prix au numéro. Mais la route est encore longue…

Un homme armé prend d’assaut Libération

Cliquez pour télécharger notre infographie de Libération

Crédit photo : Luc Legay via Flickr (cc)