Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Libé, L’Express : les vraies raisons du rachat par SFR

29 avril 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Libé, L’Express : les vraies raisons du rachat par SFR

Libé, L’Express : les vraies raisons du rachat par SFR

29 avril 2016

SFR-Numéricable, l’opérateur de téléphonie et fournisseur d’accès Internet, reprendra en septembre Altice Media Group — le pôle de presse de Patrick Drahi [portrait] avec notamment Libération et L’Express — et les 49% que le Tycoon franco-israélien détient dans NextradioTV (BFM, RMC).

Dans la mesure où SFR est lui-même détenu par Altice, le groupe de télé­coms de Drahi, cette vente à soi-même s’ex­plique pour des raisons offi­cielles et d’autres… bien plus offi­cieuses. Com­mençons par les pre­mières qui sont avant tout indus­trielles et com­mer­ciales. Ain­si, SFR pro­posera dès mai à ses quelque 18 mil­lions de clients une appli­ca­tion met­tant à dis­po­si­tion le con­tenu de la quin­zaine de titres qu’il vient d’ac­quérir. Aucune don­née n’a été fournie con­cer­nant le sur­coût pour les clients SFR. D’autre part, l’opéra­teur pro­posera, au tra­vers de SFR news, des offres pack­agées des chaînes de Nex­tra­dioTV (BFMTV, BFM busi­ness) qui seront enrichies au pas­sage de deux nou­velles chaînes, BFM Sport et BFM Paris. La télévi­sion israéli­enne 124 news fera par­tie du lot. Les régies pub­lic­i­taires de Nex­tra­dioTV, de SFR et d’Altice Media Group, qui seront fusion­nées à court terme, n’au­ront plus qu’à ven­dre aux annon­ceurs les dif­férents canaux véhiculés par l’opéra­teur des Télécoms.

Reste d’autres paramètres qui, curieuse­ment, n’ont pas été évo­qués lors de l’an­nonce en fan­fare de ce rap­proche­ment inédit le 27 avril. Tout d’abord, con­cer­nant le prix de vente en lui-même des dif­férents médias à SFR. Val­orisé 240 mil­lions d’eu­ros dans la trans­ac­tion, Altice Media Group va rap­porter une belle plus-val­ue à son pro­prié­taire. Patrick Drahi, qui a com­mencé à bâtir cet ensem­ble de médias en 2014, aura déboursé moins de 50 mil­lions dans ses dif­férentes acqui­si­tions (y com­pris L’Ex­press et Libé). L’af­faire sem­ble aus­si prof­itable fis­cale­ment. Les déficits cumulés de l’ex Groupe Express Roular­ta et de Libéra­tion s’élèveraient à plusieurs cen­taines de mil­lions d’eu­ros. Par un jeu compt­able, ils vien­dront prob­a­ble­ment minor­er le résul­tat net de SFR… et son impôt sur les sociétés. Par ailleurs, SFR béné­ficiera d’une TVA à taux réduit (celui de la presse est de 2,10%) pour ses futures offres cou­plées téléphonie-presse.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés