Accueil | Actualités | Médias | L’histoire de « Kunkush » le chat-migrant
Pub­lié le 26 juillet 2016 | Éti­quettes :

L’histoire de « Kunkush » le chat-migrant

[Première diffusion le 9 mars 2016] Rediffusions estivales 2016

À cours d'idées pour relancer l'adhésion à la cause des « réfugiés », les médias se réfugient une fois de plus dans l'émotionnel pour attendrir les bonnes âmes européennes.

Une récente vidéo publiée par le journal britannique The Guardian raconte ainsi, en musique, le parcours « épique » d'une famille de migrants venue d'Irak et... séparée de son chat en Grèce. Un chat, nommé « Kunkush », rapporté par des bénévoles jusqu'en Allemagne et restitué à la famille. Snif.

Dans la vidéo, sur un fond de guitare, on peut voir la famille en larmes enlacer son petit matou, disparu depuis son débarquement en Grèce.

Un exemple parfait de story telling émotionnel, dans la veine de l'affaire du petit Aylan, qui s'intègre à merveille dans la ligne officielle des médias européens consistant à surtout mettre en avant des femmes et des enfants mais qui n’a malheureusement pas grand-chose à voir avec l’information.

Mais peut-être fallait-il au moins un mignon petit chat pour essayer de faire oublier les viols de Cologne...

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This