Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’étrange retour de France Soir
Publié le 

16 mars 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’étrange retour de France Soir

L’étrange retour de France Soir

France Soir renaît de ses cendres. Racheté par Cards Off en octobre 2012, le défunt journal va devenir un e‑magazine disponible sur tablette.

La rédac­tion sera com­posée d’une dizaine de jour­nal­istes, dirigés par Dominique de Mont­val­on, ex-rédac­teur en chef poli­tique du quo­ti­di­en, et pro­posera un heb­do­madaire en ligne de 50 à 60 pages chaque ven­dre­di à 18 heures pour 1,89 euros. Reportages, dossiers, grande inter­view, le nou­veau France Soir, nom­mé « l’e‑mag de France Soir », a l’ambition de traiter des sujets générale­ment délais­sés par la presse tra­di­tion­nelle. « Je veux des con­tenus bien écrits, de qual­ité et pas de par­ti pris abrupt et non fondé », a prévenu le PDG de Cards Off, Philippe Mendil.

Mais le plus sur­prenant reste le mod­èle économique adossé à cette renais­sance. En effet, seuls 20 % des revenus provien­dront des abon­nements et de la pub­lic­ité. Pour le reste, Cards Off, ser­vice de paiement en ligne, a dévelop­pé un sys­tème per­me­t­tant de ven­dre des pro­duits grâce à des mots-clés présents dans l’article. « Si on pub­lie un papi­er sur Vic­to­ria Beck­ham, on pour­ra met­tre autour de l’ar­ti­cle des tas de pro­duits iden­ti­fi­ables sur le Web, en regard de ce qui est écrit dans l’ar­ti­cle. Là, des chaus­sures, par exem­ple. Et en un seul clic, le con­som­ma­teur pour­ra les acheter », a déclaré le nou­veau pro­prié­taire, pré­cisant que cela se fera « en toute indépen­dance ». Un con­tenu spon­sorisé gar­dant son indépen­dance ? Dif­fi­cile à imag­in­er…

Quoi qu’il en soit, les lecteurs pour­ront, grâce à ce sys­tème qui a coûté près de 1,5 mil­lions d’euros, faire leurs achats directe­ment sur l’application grâce à un panier. Cards Off prend tout en charge, de la com­mande à la livrai­son, et gardera 5 à 15 % de com­mis­sion sur les pro­duits. Du jamais vu.

Enfin, Cards Off a égale­ment pour ambi­tion de sor­tir, avant la fin de l’année, un quo­ti­di­en en ligne gra­tu­it, francesoir.fr, qui néces­site, cette fois, un investisse­ment de 10 mil­lions d’euros. L’e-mag vise la rentabil­ité d’i­ci à un ou deux ans. France Soir ver­sion shop­ping : un pro­jet inédit… et un pari risqué.

Crédit pho­to : Ojim (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision