Accueil | Actualités | Médias | Les magazines chutent, la presse people s’effondre
Pub­lié le 3 juin 2013 | Éti­quettes : , , , , , , ,

Les magazines chutent, la presse people s’effondre

Début d’année difficile pour la presse magazine, qui avait déjà enregistré une baisse de 4,4 % sur l’année 2012.

Selon les chiffres de l’OJD, seuls trois magazines affichent une croissance pour ce premier trimestre 2013. En tête, Valeurs Actuelles gagne 9,4%. Le titre poursuit sur sa lancée sous l’impulsion d’Yves de Kerdrel, arrivé fin 2012 à la tête du groupe Valmonde. VA est suivi par Le Nouvel Observateur, leader des news magazines, qui grimpe faiblement, de 1,75%. Enfin, le magazine spécialisé Auto Plus est le dernier au dessus de la barre des zéros avec 0,52% de croissance.

M le magazine du Monde (- 0,06%), Le Point (- 0,15 %), L’Express (- 1,33%) et Le Figaro Magazine (- 2,95%) se maintiennent malgré une petite baisse.

Enfin – signe d’un bénéfique désintérêt ? – la presse people est en chute libre. Closer, Voici, Public, Gala et VSD enregistrent des chutes allant souvent au-delà des 10%.

Dessin : © Milady de Winter

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This