Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Les Inrocks, le mensuel de la dernière chance
Les Inrocks, le mensuel de la dernière chance

12 juin 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Les Inrocks, le mensuel de la dernière chance

Les Inrocks, le mensuel de la dernière chance

Les Inrocks, le mensuel de la dernière chance

Allo papy ? Tu avais 20 ans en 1990, tu en as 51 maintenant. 1990 ? Tu te souviens ? Le grunge ? Nirvana ? Son premier album, Bleach (eau de Javel) ? Son second album Nevermind ? Kurt Cobain qui, après plusieurs tentatives ratées, se suicide le 5 avril 1994 ? C’était ta jeunesse papy, tu vas la retrouver avec la nouvelle/ancienne formule des Inrocks.

Inrocks mensuel, en arrière toute !

Par esprit de char­ité nous ne revien­drons pas sur la lente descente aux enfers des Inrocks de Matthieu Pigasse, le ban­quier qui se veut rock. La désolante affaire du LOL qui se sol­dera par des licen­ciements indus, les plans soci­aux, le licen­ciement de la rédac­trice en chef, l’érosion des ventes, très en-dessous des 20.000 exem­plaires en 2020 et bien moins en 2021.

Jouez haut­bois, réson­nez trompettes, Les Inrocks rétré­cis en men­su­el con­sacrent la cou­ver­ture de leur numéro une nou­velle for­mule à la sor­tie du deux­ième album de Nir­vana, sor­ti en 1991. Papy sera con­tent, d’ailleurs à 12,90 € le numéro c’est plutôt papy qui va acheter et pas son fiston.

De la pub et du sexe

Le numéro 1, annon­cé tiré à cent mille exem­plaires, est copieux en pub­lic­ité. Le numéro 2 annon­cé pour l’été sera con­sacré au sexe, un sujet inus­able et on nous dit que l’éco-féminisme ne sera pas oublié ! Ouf, on s’inquiétait. C’est avec les vieilles recettes que l’on fait les meilleurs plats dis­ait ma grand-mère, ce peut être vrai sur le plan gas­tronomique, il est moins cer­tain que cela se véri­fie dans les médias.

Le nou­veau groupe de presse de Matthieu Pigasse s’appelle (sans rire) Com­bat. Le com­bat de la dernière chance ?

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».