Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Festival de Cannes : au revoir Monsieur Lescure, bonjour Frau Knobloch

26 mai 2022

Temps de lecture : 4 minutes
Accueil | Veille médias | Festival de Cannes : au revoir Monsieur Lescure, bonjour Frau Knobloch

Festival de Cannes : au revoir Monsieur Lescure, bonjour Frau Knobloch

26 mai 2022

Temps de lecture : 4 minutes

Le cinéma est un art et aussi un média qui influence fortement notre vue du monde. Pensé et fondé à l’aube de la Seconde guerre mondiale par des proches du Front populaire et de la CGT, en réaction à la Mostra de Venise lancée sous Mussolini, le Festival de Cannes fête cette année sa 75ème édition.

Cet évène­ment inter­na­tion­al de ciné­ma a été présidé tour à tour par Robert Favre Le Bret, Pierre Viot, Gilles Jacob et Pierre Les­cure. Le 23 mars 2022, Iris Knobloch était nom­mée à la tête du fes­ti­val pour une prise de fonc­tion d’un man­dat de trois ans qui pren­dra effet le 1er juil­let 2022. Elle devrait ain­si présider les édi­tions 2023, 2024 et 2025 du fes­ti­val, met­tant ain­si fin à près d’une décen­nie de prési­dence Lescure.

Une juriste allemande sur la croisette

Iris Knobloch est une juriste alle­mande née le 13 févri­er 1963 à Munich, en Alle­magne. Doc­teur en droit de l’université Louis-et-Max­im­i­lien de Munich et tit­u­laire d’un Mas­ter of Laws de l’université de New York, elle a effec­tué la pre­mière par­tie de sa car­rière pro­fes­sion­nelle en tant qu’avocate au sein des cab­i­nets Norr, Stiefen­hofer & Lutz et O’Mel­ve­ny & Myers à Munich, New York et Los Angeles.

Une belle carrière à la Warner Bros

Dès 1996, Iris Knobloch entre à la Warn­er Bros, un géant de la pro­duc­tion et de la dis­tri­b­u­tion pour le ciné­ma fondé en 1923 par les frères Warn­er — de leur vrai nom Won­sko­laser et issus d’une famille juive polon­aise de l’Empire russe.

Iris Knobloch grav­it les éch­e­lons au sein de la firme cal­i­forni­enne, notam­ment en ayant été respon­s­able des rela­tions inter­na­tionales et de la poli­tique stratégique de Time Warn­er pour l’Europe, et est dev­enue en 2006 prési­dente de Warn­er Bros France jusqu’en 2020, avant d’être nom­mée PDG de Warn­er­Me­dia Alle­magne, Suisse, Autriche et Benelux.

En cheville avec la famille Pinault et Matthieu Pigasse

En 2021, Iris Knobloch fonde I2PO, une Spe­cial Pur­pose Acqui­si­tion Com­pa­ny (SPAC), la pre­mière struc­ture de ce type en Europe, avec Com­bat Hold­ing, une société du ban­quier Math­ieu Pigasse et Artémis, la hold­ing de la famille Pin­ault, dans le but d’investir dans des sociétés de diver­tisse­ment et de loisirs.

Des risques de conflits d’intérêts

Alors qu’Iris Knobloch n’est encore que pressen­tie pour pren­dre la suc­ces­sion de Pierre Les­cure, Le Canard enchaîné pub­lie un arti­cle, le 2 mars 2022, soule­vant le risque de con­flits d’intérêts que présen­terait la nom­i­na­tion de la juriste et femme d’affaires alle­mande à la tête du Fes­ti­val de Cannes.

Le Fes­ti­val de Cannes est géré par une asso­ci­a­tion loi de 1901, qui, con­traire­ment à l’usage, ne pré­cise pas dans ses statuts que les admin­is­tra­teurs sont dans l’obligation de porter à la con­nais­sance du con­seil tout risque de con­flits d’intérêts qui pour­rait les con­cern­er. En l’occurrence, des acqui­si­tions dans le ciné­ma par le biais de la société I2PO pour­raient ouvrir la voie à des con­flits d’intérêts, alors que le groupe de luxe Ker­ing, pro­priété de la famille Pin­ault, est spon­sor du Fes­ti­val de Cannes. Ain­si, Iris Knobloch a dû s’engager à se déporter de toute déci­sion du con­seil d’administration du Fes­ti­val con­cer­nant la société Ker­ing et à ne pas inve­stir dans les domaines liés à la pro­duc­tion audio­vi­suelle et ciné­matographique via I2OP.

Kapital Knobloch

Iris Knobloch occupe le poste d’ad­min­is­tra­trice de Lazard Ltd. et de Lazard Group depuis avril 2018, et est prési­dente du comité de nom­i­na­tion et de gou­ver­nance et mem­bre du comité de rémunéra­tion du con­seil d’administration. Elle est égale­ment vice-prési­dente et Lead Inde­pen­dent Direc­tor du con­seil d’ad­min­is­tra­tion d’Ac­corHo­tels et est gou­verneur de l’Hôpi­tal améri­cain de Paris.

Elle a aus­si été mem­bre du con­seil d’ad­min­is­tra­tion de LVMH Moët Hen­nessy-Louis Vuit­ton d’avril 2019 à juil­let 2021, mem­bre du con­seil de sur­veil­lance d’Ax­el Springer d’avril 2018 à décem­bre 2019 et mem­bre du con­seil d’ad­min­is­tra­tion du Cen­tral Euro­pean Media Enter­pris­es d’avril 2014 à juin 2018.

La fille de Charlotte Knobloch

Iris Knobloch est la fille de la femme poli­tique alle­mande Char­lotte Knobloch, prési­dente du Con­seil cen­tral des Juifs en Alle­magne de 2006 à 2010 et actuelle­ment com­mis­saire du Con­grès juif mon­di­al pour la mémoire de l’Holocauste, et fig­ure de pre­mier plan de la com­mu­nauté juive muni­choise et alle­mande. La veille de la nom­i­na­tion de sa fille à la tête du Fes­ti­val de Cannes, le 22 mars 2022, Char­lotte Knobloch a été faite Com­man­deur de la Légion d’honneur par l’ambassadrice de France en Alle­magne Anne-Marie Descôtes.

La mère d’Iris Knobloch est égale­ment con­nue pour être très cri­tique vis-à-vis du par­ti alle­mand AfD (Alter­na­tive pour l’Allemagne).

« Profondément européenne » mais…

Bien que se dis­ant « pro­fondé­ment européenne », Iris Knobloch a amené et accom­pa­g­né, pen­dant ses années passées à Warn­er France, des grands noms non-européens à Cannes : Clint East­wood, Woody Allen, Steven Soder­bergh, George Miller ou encore Baz Luhrmann.

Le 23 mars 2022, jour de sa nom­i­na­tion, elle a tenu à remerci­er les admin­is­tra­teurs du Fes­ti­val de Cannes :

« C’est un grand hon­neur que me fait la France en me con­fi­ant la Prési­dence du Fes­ti­val de Cannes. Pro­fondé­ment européenne, ayant tou­jours défendu le ciné­ma dans ma car­rière, en France et à l’international, je suis heureuse de pou­voir con­sacr­er toute mon énergie au ray­on­nement de cet événe­ment plané­taire, ren­dez-vous majeur pour la sauve­g­arde de la vie cul­turelle d’un monde qui en éprou­ve, plus que jamais, l’impérieuse néces­sité. Le film de ciné­ma vu en salle demeure une expres­sion artis­tique essen­tielle et le Fes­ti­val de Cannes, avec sa sélec­tion si sin­gulière en mon­tre la voie chaque année. J’ai hâte de men­er une réflex­ion col­lec­tive avec le Con­seil d’Administration, Thier­ry Fré­maux son Délégué général et l’ensemble des acteurs du monde du ciné­ma afin de pour­suiv­re l’œuvre accom­plie et d’imaginer l’histoire future à l’aune des nou­veaux enjeux qui se présen­tent à nous. Je tiens enfin à remerci­er Pierre Les­cure pour le for­mi­da­ble tra­vail accom­pli au ser­vice du Fes­ti­val depuis 8 ans et, par avance, des échanges que nous aurons afin de pré­par­er la tran­si­tion au cours des prochains mois. »

Com­ment inter­préter la nom­i­na­tion d’une femme liée à la cul­ture de masse et au diver­tisse­ment nord-améri­cains à la tête du Fes­ti­val de Cannes, déjà large­ment acquis à la bien-pen­sance ? Les prochaines édi­tions du fes­ti­val nous le diront, mais soyons sans trop d’illusions…

Pho­to : cap­ture d’écran vidéo Bpifrance via YouTube

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés