L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les gilets jaunes dans les hebdomadaires juste avant l’acte 9

14 janvier 2019

Temps de lecture : 4 minutes
Accueil | Veille médias | Les gilets jaunes dans les hebdomadaires juste avant l’acte 9

Les gilets jaunes dans les hebdomadaires juste avant l’acte 9

14 janvier 2019

Temps de lecture : 4 minutes

La relation des médias aux gilets jaunes est compliquée et parfois violente, et inversement. Après tant d’années où les médias se sont mués en défenseurs d’un système totalisant, il arrive en effet que des gilets jaunes soient en colère. Ce qui est dit dans les hebdomadaires au sujet du mouvement populaire mérite du coup analyse.

Les gilets jaunes dans L’Obs du 10 janvier 2018

La Une est con­sacrée au « can­cer des fake news, com­ment il attaque la démoc­ra­tie ». Avec le parte­nar­i­at de Pub­lic Sénat. Une asso­ci­a­tion qui résume l’état des médias français en général.

Con­cer­nant plus directe­ment les gilets jaunes, L’Obs se penche sur « Le vrai vis­age d’Éric Drou­et ». Ce leader par­mi d’autres des gilets jaunes aurait une « page face­book schizophénique ». Bien sûr, il est sym­pa­thique mais « son silence est assour­dis­sant sur les vio­lences qui touchent les forces de l’ordre, les jour­nal­istes ou les lieux insti­tu­tion­nels ». Drou­et n’aurait voté qu’une seule fois dans sa vie, pour Mélen­chon, et se défendrait d’une quel­conque prox­im­ité avec Soral. Non pas une façon de le dédouan­er mais de vouloir mon­tr­er que Drou­et serait un peu bêbête, « je ne sais même pas qui c’est » dit-il au sujet de Soral, et n’aurait « aucune cul­ture poli­tique », selon un proche de Macron. Tant qu’à le dén­i­gr­er, L’Obs le soupçonne de penser que 60 mil­lions de migrants vont venir en France, et autant dans 7 autres pays européens. Glob­ale­ment, Éric Drou­et, la tête de file des gilets jaunes ? Un type lamb­da et quelque peu stu­pide. Vu de Paris et de L’Obs.

Les gilets jaunes dans L’Express du 9 janvier 2018

De façon éton­nante… presque rien sur les gilets jaunes dans un heb­do con­sacré avant tout au Japon et au prélève­ment des impôts à la source.

Un dessin mon­trant Macron guil­lot­iné et une masse de gilets jaunes vio­lents. Il est vrai que dans L’Express Jacques Attali tient tri­bune. Du coup, l’hebdomadaire pro­pose un gros arti­cle con­sacré à Macron et à la ques­tion de savoir s’il peut encore redonner une dynamique à son quin­quen­nat à l’occasion des élec­tions Européennes. Évidem­ment, le lecteur pense que les gilets jaunes seront évo­qués. Que nen­ni ! Un heb­do­madaire qui en pleine crise des gilets jaunes, pour l’un de ses pre­miers numéros de 2019, n’en dit qu’un dessin… voilà qui indique beaucoup.

Les gilets jaunes dans Le Point du 10 janvier 2018

Tout au con­traire de L’Express, Le Point fait sa Une sur la crise des gilets jaunes, de façon claire et nette : « Mais quand est-ce qu’on arrête ça ! », avec une pho­togra­phie du boxeur frap­pant le gendarme.

L’éditorial de Gies­bert est tout aus­si clair : ce serait « la révo­lu­tion ». Le dossier par­le d’ « escalade » de la vio­lence, des men­aces de mort, des attaques con­tre les min­istères. Les mots ne sont guère jour­nal­is­tiques : « De pré­ten­dus gilets jaunes, qui cassent, frap­pent, brû­lent, comme revenus à l’état de nature, sans fil­tres, sans lois, sans civisme ». Vien­nent ensuite des pho­togra­phies de let­tres de men­ace, de tags sur des maisons d’élus, de cap­tures d’écran d’insultes. Enfin, une page pour accuser Mélen­chon de met­tre de l’huile sur le feu. Le Point a depuis longtemps claire­ment choisi son camp.

Les gilets jaunes dans Marianne du 11 janvier 2018

Mar­i­anne aus­si fait sa Une sur la crise des gilets jaunes, et par­ti­c­ulière­ment sur l’organisation du « grand débat » : « Un débat ? Chiche ! Mais on met tout sur la table. Iné­gal­ités, libre-échange, dérégu­la­tion, immi­gra­tion… ».

Bien que notant la présence « d’extrémistes » dans le mou­ve­ment, Nat­acha Polony refuse de réduire les gilets jaunes à cela et en appelle « à la juste mesure ». Elle note aus­si, ce qui est rare dans les médias de la semaine, que l’actuel pou­voir poli­tique a une respon­s­abil­ité dans la rad­i­cal­i­sa­tion, lui qui ne cesse de vouloir « le décrédi­bilis­er à coup d’accusations grossières ». Elle note aus­si que ceux qui cri­tiquent les gilets jaunes pré­ten­dent le faire au nom de la défense de la démoc­ra­tie, ce en quoi elle n’est pas d’accord : les gilets jaunes, comme nom­bre de Français, ayant le sen­ti­ment que leur sou­veraineté poli­tique a été con­fisquée. En par­ti­c­uli­er par une minorité défen­dant ses « intérêts de classe ». Aux yeux de Polony, Macron agit de la même manière que Clin­ton face à Trump, provo­quant du coup « haine et rad­i­cal­ité ». Le dossier con­sacré au « débat » n’est pas plus ten­dre : une « usine à gaz » pen­sée « pour éviter les sujets du fâchent ». L’introduction de ce dossier rap­pelle que nor­male­ment un débat débouche sur un vote… pour faire mine de se sou­venir que la dernière fois le pou­voir poli­tique s’était juste­ment assis sur le vote des Français. Du coup, Mar­i­anne apporte ensuite sa con­tri­bu­tion au débat mais en choi­sis­sant ses thé­ma­tiques : démoc­ra­tie locale, fis­cal­ité et cadeaux fis­caux, RIC, zone euro, échec du sys­tème édu­catif, tran­si­tion écologique… Mar­i­anne ne mâche pas ses mots : le mal-être est profond.

Les gilets jaunes dans Valeurs Actuelles du 11 janvier 2018

En Une, Michel Houelle­becq, « l’écrivain nation­al », et Marine Le Pen pour un entre­tien exclusif sur la thé­ma­tique « le quin­quen­nat Macron est ter­miné ». L’éditorial de François d’Orcival en appelle à l’action gou­verne­men­tale, et cri­tique l’incapacité des min­istres et du prési­dent à con­serv­er le con­trôle de leurs pro­pos, ain­si quand Ben­jamin Griveaux déclarait que pour sor­tir de la crise il fal­lait « être encore plus rad­i­caux dans nos méth­odes ».

À ce degré de sur­dité, il n’est guère éton­nant que Griveaux ait été obligé de fuir pré­cipi­ta­m­ment de son min­istère attaqué. D’Orcival note ensuite que l’acte 8 était moins fourni en gilets jaunes mais que cepen­dant les autorités avaient sous-estimé sa vigueur, entraî­nant la pos­si­bil­ité pour de petits groupes de se livr­er à de la casse. S’agit-il du reste seule­ment de gilets jaunes ? Plus avant, Cather­ine Nay demande : « Ça s’arrête quand ? ». Ce qui ressort de la crise, de son point de vue, ce sont les 58 000 salariés mis au chô­mage par­tiel. Elle insiste sur la respon­s­abil­ité du prési­dent, en par­ti­c­uli­er quand il évo­quait « les foules haineuses ». Peu adroit, il est vrai.

Il y a cepen­dant pire en la per­son­ne de Mélen­chon, ici accusé de jeter de l’huile sur le feu du fait de son intérêt pour le gilet jaune Éric Drou­et. Cather­ine Nay a par ailleurs le courage d’avouer sa peur des gilets jaunes, lais­sant cepen­dant enten­dre que cette peur serait le fruit de la crainte d’oser dire son ras-le-bol. Les gilets jaunes lim­i­tant la lib­erté d’expression du 16e arrondisse­ment, il fal­lait oser. Cather­ine Nay finale­ment ne craint rien, du côté des mots. En dehors de cela, et à l’exception de ce que Houelle­becq peut en dire, lui dont le roman n’est pas sans liens avec ce qui se passe actuelle­ment, Valeurs Actuels a un peu délais­sé les gilets jaunes en ce numéro de début d’année.

Glob­ale­ment, les heb­do­madaires sem­blaient se lass­er des gilets jaunes, si l’on excepte Mar­i­anne. Ils sont sans doute soucieux de pass­er à une autre « séquence », comme ils aiment à dire. Pour­tant, au vu de la mobil­i­sa­tion de l’acte 9, il y a fort à pari­er que les gilets jaunes vont revenir en Une sous peu.

Crédit pho­to : Jean-Paul Cor­lin via Wiki­me­dia (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés