Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Les Gérard de la télévision, 8ème édition
Les Gérard de la télévision, 8ème édition

18 janvier 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Les Gérard de la télévision, 8ème édition

Les Gérard de la télévision, 8ème édition

Les Gérard de la télévision, 8ème édition

Retransmise en direct sur Paris Première, la 8ème cérémonie des « Gérard de la télévision » a distingué, malgré eux, plusieurs personnalités médiatiques.

Inévitable : Sophia Aram, ou plutôt son émis­sion, n’a pas échap­pé à sa récom­pense. « Jusqu’ici tout va bien », dif­fusée sur France 2 puis retirée après un échec cuisant d’audience, a reçu le « Gérard de l’émis­sion dont les con­cep­teurs auraient peut-être dû atten­dre les audi­ences avant de lui don­ner un titre ». Mouloud Achour, ani­ma­teur de Canal, repart quant à lui avec deux parpaings d’or pour les Gérard « de l’animateur en sol­de » et celui du « quo­ta ».

Plus poli­tique­ment cor­rect : le JT de Jean-Pierre Per­naut (TF1) a reçu le « Gérard de l’émis­sion qui nous rap­pelle le bon vieux temps où y avait pas d’i­Phone, pas de Face­book, pas de Roms, pas d’Arabes et pas de gays qui vont man­i­fester dans nos rues pour se mari­er alors que c’est con­tre-nature ». L’émission de téléréal­ité « Allô Nabil­la », qui espérait surfer sur le buzz, a récolté le « Gérard du pro­jet d’émis­sion jeté aux chiottes par toutes les chaînes, mais apparem­ment les canal­i­sa­tions débouchent chez NRJ12 ».

Même le « Grand Jour­nal » de Canal a été dis­tin­gué. Ce dernier a reçu le « Gérard de l’émis­sion dont les pro­duc­teurs se sont dit ‘Bon, ça fait vingt ans qu’on se la joue chaîne cool, chic et trans­gres­sive, mais on sait bien qu’en vrai on a un pub­lic de gros beaufs comme les autres, alors on y va, on invite Nabilla’ ».

Pour des récom­pens­es plus irrévéren­cieuses, ren­dez-vous pour les « Bobards d’or » 2014 organ­isés par Polémia.

Crédit pho­to : katorisi via Wiki­me­dia (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.