Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les Gérard de la télévision, 8ème édition

18 janvier 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Les Gérard de la télévision, 8ème édition

Les Gérard de la télévision, 8ème édition

Les Gérard de la télévision, 8ème édition

Accueil | Veille médias | Les Gérard de la télévision, 8ème édition

18 janvier 2014

Retransmise en direct sur Paris Première, la 8ème cérémonie des « Gérard de la télévision » a distingué, malgré eux, plusieurs personnalités médiatiques.

Inévitable : Sophia Aram, ou plutôt son émis­sion, n’a pas échap­pé à sa récom­pense. « Jusqu’ici tout va bien », dif­fusée sur France 2 puis retirée après un échec cuisant d’audience, a reçu le « Gérard de l’émis­sion dont les con­cep­teurs auraient peut-être dû atten­dre les audi­ences avant de lui don­ner un titre ». Mouloud Achour, ani­ma­teur de Canal, repart quant à lui avec deux parpaings d’or pour les Gérard « de l’animateur en sol­de » et celui du « quo­ta ».

Plus poli­tique­ment cor­rect : le JT de Jean-Pierre Per­naut (TF1) a reçu le « Gérard de l’émis­sion qui nous rap­pelle le bon vieux temps où y avait pas d’i­Phone, pas de Face­book, pas de Roms, pas d’Arabes et pas de gays qui vont man­i­fester dans nos rues pour se mari­er alors que c’est con­tre-nature ». L’émission de téléréal­ité « Allô Nabil­la », qui espérait surfer sur le buzz, a récolté le « Gérard du pro­jet d’émis­sion jeté aux chiottes par toutes les chaînes, mais apparem­ment les canal­i­sa­tions débouchent chez NRJ12 ».

Même le « Grand Jour­nal » de Canal a été dis­tin­gué. Ce dernier a reçu le « Gérard de l’émis­sion dont les pro­duc­teurs se sont dit ‘Bon, ça fait vingt ans qu’on se la joue chaîne cool, chic et trans­gres­sive, mais on sait bien qu’en vrai on a un pub­lic de gros beaufs comme les autres, alors on y va, on invite Nabilla’ ».

Pour des récom­pens­es plus irrévéren­cieuses, ren­dez-vous pour les « Bobards d’or » 2014 organ­isés par Polémia.

Crédit pho­to : katorisi via Wiki­me­dia (cc)

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».